Cette page "actualités" présente les nouvelles des 30 derniers jours : observations remarquables de la faune ; évènements qui touchent la réserve (battues demandées par les agriculteurs, travaux, projets d'aménagement etc) ; photos d'illustration DU JOUR, toutes faites aux étangs ou depuis les étangs (cliquer sur la photo pour agrandir) voire dans les champs proches ; nouveaux documents à télécharger ; nouvelle page sur ce site web...

Les photos des espèces rares récentes, retirées des actualités, sont à retrouver sur les pages Oiseaux - "Galerie des espèces rares".

Dimanche 27 septembre 2020

Curieux qu'il y ait tant d'espèces rares arrivées aujourd'hui sur la réserve de Saint-Quentin-en-Yvelines et aucune à Saclay. On n'est qu'à 12 km à vol d'oiseau ! Ça doit être la faute du gouvernement... Les hirondelles (3 espèces) volaient bas sur l'anse ouest. Un Faucon hobereau est venu les agacer alors qu'elles avaient déjà du mal à trouver un moucheron pas trop mouillé. Johan m'a demandé par mail où était passé le Cygne noir que l'on voyait il y a encore un an. À vrai dire, je n'en sais rien. Trois hypothèses s'offrent à nous : soit il est reparti chez lui en Australie avant la crise sanitaire, soit il a gagné un séjour sur la côté méditerranéenne et il est en réanimation à Marseille, soit il a trouvé une âme sœur sur un étang voisin. Soulagement chez les Tuberculés qu'il persécutait sans raison apparente, sinon à cause de son mal-être d'expatrié, voire sous l'emprise d'un excès hormonal. Souhaitons-lui tout de même la 3ème situation, surtout s'il doit calmer son emprise 😇.

Rien à photographier aujourd'hui sous les gouttes. On espère mieux demain, mais ce n'est pas gagné.

Je mets une photo du Cygne noir de 2018, juste pour ceux qui l'aimaient bien.

Cygne noir 2018.jpg

Samedi 26 septembre 2020

Que ceux qui aiment le canard bien coloré, confit ou bien vivant (voire les deux...), se réjouissent. Les plumes des Souchets et des Sarcelles d'hiver se chargent de mélanine, carotènes et autres colorants naturels là où ça doit aller et pas ailleurs. Belle coordination moléculaire pour retrouver ces superbes livrées qui nous permettent de mieux les identifier et, pour eux, de parader à loisir. Avec le vent d'hiver, les oiseaux d'eau s'éloignent vers l'ouest et ainsi de la route d'où on aime les fixer sur capteur numérique. Au fond, encore quelques rares limicoles (photos). Les Bernaches vont et viennent selon une stratégie spatio-temporelle qui nous échappe.

En illustration, clips vidéos des chevreuils (pour ceux qui les aiment) et méditation matinale des hérons face au levant, alors que dorment encore les sarcelles.

Bernaches DM 26sept20.jpg
Becassines & aboyeur LS 26sept20.jpg
Aboyeur LS 26sept20_2.jpg
Aboyeur LS 26sept20_1.jpg
Heron KB 26sept20.jpg

Vendredi 25 septembre 2020

On n'est plus en août ! Contrairement à ce que j'ai mis en date hier 😏. Il suffit d'ailleurs de mettre les jumelles dehors pour s'en rendre compte. Entre les ondées, quelques observations rapides pour revoir les 2 Chevaliers aboyeurs sur la rive nord, quelques Bécassines des marais et le Bécasseau variable tout timide sur la rive sud. Seules les Bernaches du Canada se font remarquer par des envols aussi bruyants que spectaculaires.

En illustrations, des extraits oiseaux d'un des pièges photos/vidéos posés pour les mammifères*. Rappelons une nouvelle fois que ces appareils sont pourvus d'un objectif grand angle adapté aux gros animaux, mais qu'ils se déclenchent parfois pour les petits oiseaux. L'une des scènes pourrait s'intituler : la fable du geai et de l'épervier. Ce dernier s'attaque à aussi gros que lui. Le geai ne s'affole pas et n'en a cure. La seconde scène rassemble le passage d'une Grande Aigrette puis celui d'un Martin-pêcheur. Avec les bruits de fond, c'est comme si vous étiez, caché(e)s à 2 m des protagonistes.

Si je n'ai pas autre chose, je vous mettrai du Chevreuil au menu demain, il en passe tous les jours et toutes les nuits 😉

* l'appareil prend des séquences de 20 secondes qui ont été découpées, fusionnées, voire agrandies. Ce n'est pas de la HD 4k, d'où la qualité moyenne pour des petits oiseaux. Mais une semaine d'enregistrement, c'est 15 à 20 Go (entre 400 et 500 séquences) de clips à visionner...

Jeudi 24 septembre 2020

Il y a un mois, nous avions encore de l'Ibis falcinelle et on pouvait se croire dans les sansouires de Camargue.  L'automne nous a rattrapés avec les pluies qui permettent au niveau de remonter et à la végétation d'apaiser son stress hydrique. Sur l'eau, plus de 2000 oiseaux d'eau (dont 1000 foulques tout de même) se partagent l'étang Vieux. Les Grands Cormorans ont choisi d'aller pêcher sur l'étang Neuf, peut-être parce qu'il y a plus de fond.

Illustration sur 2 thèmes :

- En clip vidéo, comparaison du Bécasseau variable et du Chevalier guignette (dans cet ordre sur la vidéo) pour ceux qui les connaissent mal ou qui ne les voient pas souvent en Île-de-France. Même taille, mais différences de plumage et surtout de comportement. Remarquez celui qui hoche sans arrêt la queue. J'ai laissé le bruit de fond du plateau de Saclay, comme si vous y étiez... Le Chevalier grivelé est l'équivalent néarctique de notre Guignette et nos amis québécois le nomment communément Chevalier branlequeue. Rappelons que le Bécasseau variable est plutôt maritime et donc plus rare dans les terres, alors que la Guignette est commune au bord des eaux douces.

- En photos, les Grands Cormorans, leur pêche en mode "natation synchronisée" avec les Mouettes rieuses qui les parasitent.

Cormo & mouettes JPN 24sept20_2.jpg
Cormorans & mouettes JPN 24sept20_1.jpg
G.cormo JPN 24sept20_2.jpg
G. cormo JPN 24sept20_4.jpg
G. cormo JPN 24sept20.jpg
G. cormo KB 24sept20_2.jpg
G. cormo KB 24sept20_1.jpg

Mercredi 23 septembre 2020

Peu d'informations sur les oiseaux car la campagne mammifères reprend avec le laboratoire Écologie Systématique Évolution (université Paris-Saclay). Il va falloir établir de nouvelles relations de confiance avec les renards et, sans en faire nos amis intimes, pouvoir les suivre pour mieux connaître leurs habitudes (stratégies alimentaires, compétition avec d'autres prédateurs...) à l'interface des milieux agricoles/étangs/zones d'urbanisation, en résumé, le plateau de Saclay. Nous utilisons comme méthodes les pièges photos, les colliers GPS, l'analyse du contenu des laissées. La période de confinement nous a fait perdre toute une année...

Sinon, je ne vous donne pas de nouvelles des passereaux. Et pourtant, il en reste 😊. Notamment, beaucoup de Pouillots véloces et de Fauvettes à têtes noires dans les zones de broussailles (bords des chemins), par contre, les granivores sont rares en dehors des Pinsons des arbres. Au moins 3 des 6 Bouscarles de Cetti entendues au printemps (2 étang Neuf et 1 étang Vieux) se manifestent encore par leur chant typique. On verra si elles passent l'hiver.

Je rajouterai des illustrations si j'en reçois ce soir... Mais avec la météo de cet après-midi, c'est pas gagné !

Vous pouvez toujours revoir la galerie des renards dans le menu Mammifères 😇

Nettes 23sept20.jpg
Herons DQ 23sept20.jpg
Garzette KB 23sept20.jpg
Heron DQ 23sept20.jpg

Mardi 22 septembre 2020

Nous avons perdu nombre de migrateurs et nicheurs qui nous ont laissé de beaux souvenirs. Ils reviendront ou seront remplacés par d'autres qui nous les feront oublier. Chanterons-nous ces vers de Brassens en ce jour d'équinoxe ?

Le vingt-deux de septembre, aujourd'hui, je m'en fous.
Et c'est triste de n'être plus triste sans vous...

Pour ceux qui ne se souviendraient pas de cette chanson (qui ne concerne pas les oiseaux certes 😉), voici un lien parmi tant d'autres (désolé s'il y a de la pub avant, ça ne me rapporte rien 😏).

Les chantiers sur l'étang Vieux prennent du temps (réunions de chantiers) et on espère que leurs aboutissements seront à la hauteur des espérances... Observatoire (fin prévue mi-novembre au mieux), coupure des saules de la prairie sud pour "aérer" le milieu (à partir de mi-octobre) et favoriser le retour de certains passereaux, sans compter l'installation de la Vanne télécommandée et le nettoyage annuel des cheminements.

Aucune nouveauté ce matin sur les eaux et sur les vases. Encore 8 Bécassines des marais. Très peu d'aigrettes et du coup, elles font partie des illustrations avec d'autres espèces qui ont inspiré les photographes du jour. En plus, un petit clip vidéo de chevreuils qui passent devant (à toucher en fait) un des pièges photos.

GA 22sept20_1.jpg
GA 22sept20_3.jpg
GA JPN 22sept20.jpg
G. cormo KB 22sept20.jpg
Garzette JPN 21sept20.jpg
Castagneux JPN 22sept20.jpg

Lundi 21 septembre 2020

Belle journée, mais assez banale en regard des changements d'effectifs d'oiseaux. Les Sarcelles d'hiver augmentent un peu et approchent la centaine. Les Bécassines des marais se comptaient à 10 en matinée, toujours accompagnées d'un Bécasseau variable et parfois des 2 Aboyeurs (au comportement plutôt agité). Le spectacle est toujours captivant et serait parfait s'il n'y avait pas la circulation automobile. Profitons-en, demain c'est l'automne (et non le 21 septembre comme certains médias l'ont dit) et la météo devrait changer par la suite. Ce qui peut être une opportunité pour voir varier le paysage ornithologique.

Illustrations variées, avec les espèces facilement observables depuis le D446. Petit clip vidéo de la vie des sarcelles et des bécassines côté sud, telle qu'on peut l'observer depuis la rive sud ou avec un puissant télescope terrestre 😇

GA JPN 21sept20.jpg
Casta JPN 21sept20.jpg
Grenouille KB 21sept20.jpg
Hobereau JPN 21sept20.jpg
Aboyeur 21sept20_3.jpg
Buse DM 21sept20.jpg
Chevreuils BL 21sept20.jpg
Chipeaux JPN 21sept20.jpg
Carpe JPN 21sept20.jpg

Dimanche 20 septembre 2020

La Spatule était absente au rendez-vous de ceux qui l'espéraient par ce beau matin dominical. Mais je suppose qu'elle n'en a cure, poussée par l'envie de voir d'autres cieux et même des amis pour la vie au sein des terres qui abriteront ses journées hivernales. Les canards étaient bien présents, toujours répartis dans la masse des foulques dont on se demande d'où ils viennent d'ailleurs. Pas moins de 10 espèces ce matin, puisqu'il y avait 4 Canards siffleurs fraîchement arrivés. Un Bécasseau variable tentait de passer inaperçu sur la vasière nord ce matin, puis sur la zone sud dans l'après-midi (photo et clip vidéo). L'histogramme ci-dessous (effectifs cumulés 2010-2020) montre que l'espèce est rare, mais bien régulière tout de même, avec un patron de passage identique à celui observé en Île-de-France (je ne cite pas la référence que vous avez tous sur votre table de chevet 😉). Encore 2 Chevaliers aboyeurs et 5 Bécassines des marais. Petite remontée des Grandes Aigrettes avec 15 ind.

Illustration moins riche qu'hier, mais on attend de nouvelles stars avec l'automne qui pointe son museau. Clip vidéo des Nettes en mode canard de surface.

BV 20sept20_10.jpg
BV LS 20sept20.jpg
BV histogramme Saclay.png
Aboyeurs LS 20sept20.jpg
Garzette FH 20sept20.jpg
Chipeaux DQ 20sept20.jpg

Samedi 19 septembre 2020

Aucun Balbuzard signalé aujourd'hui. La Spatule d'hier a dû assurer seule le potentiel "espèces rares de la journée". Présente ce matin près de l'îlot sud des Grands Cormorans, elle s'est dirigée sur la rive nord dans l'après-midi, jusqu'à s'approcher de la route (clips vidéos et photos). Vous avez peut-être remarqué la baisse importante du nombre d'aigrettes. Pour la Garzette, c'est normal, mais le profil de présence de la Grande est curieux en regard de celui des dernières années. Normalement les effectifs devraient de nouveau augmenter en octobre. Sont-ce les températures anormalement élevées de cette fin d'été qui ont provoqué ce départ ? À suivre...

Les vasières sont tristement vides de limicoles, par contre, l'impression générale que donne l'étang Vieux est dûe à la présence active et bruyante de centaines de Foulques et de Bernaches, autour desquelles nagent en toute sécurité Colverts, Sarcelles d'hiver, Chipeaux et Souchets, sans oublier les Grèbes huppés et castagneux. À partir de demain dimanche et jusqu'au 28 février 2021, le gibier n'a qu'à bien se planquer et vous aussi si vous marchez dans les chemins du plateau... Le masque COVID de camouflage est à proscrire 😏.

Quant aux poissons, ils ne sont pas à la fête non plus avec les Grands Cormorans.

Illustrations complémentaires nombreuses (je n'en ai pris qu'une partie) et variées selon la vision et les opportunités rencontrées par tous ceux qui m'ont transmis leurs clichés.

Spatule FH 19sept20.jpg
Spatule 18sept20_2.jpg
Spatule DA 19sept20.jpg
GA JPN 18sept20_1.jpg
Garzette LC 18sept20.jpg
HC & fiente LC 18sept20.jpg
GA JPN 18sept20_2.jpg
Mouette KB 18sept20.jpg
Nette FH 19sept20.jpg
Chipeau JPN 18sept20_2.jpg
Chipeau JPN 18sept20.jpg
Leste vert LC 18sept20.jpg
colverts JPN 18sept20.jpg
Bernaches DQ 18sept20.jpg

Vendredi 18 septembre 2020

Hier les 2 Balbuzards étaient présents finalement, et aujourd'hui, il y en avait un, ce matin de bonne heure. Maître Pandion ne se montre qu'à ses admirateurs les plus fidèles. Les privilégiés du "premier cercle" en quelque sorte. La star discrète du jour était une Spatule blanche, 15 jours après la précédente. Pas baguée non plus. Sur la vasière au vent, pas grand chose en limicoles sinon 3 Chevaliers aboyeurs qui passaient d'une rive à l'autre en criant, enfin, en aboyant.

En illustration (vers 18h), la spatule en clip vidéo (j'ai laissé le bruit du vent ce coup là) et en photo, posée et en vol. Autre mini-vidéo d'un Héron cendré qui semble nager, mais les pattes posent peut-être dans la vase, cœur de Cygnes tuberculés (on parade en toute saison à Saclay...) et les 3 Nettes rousses du moment.

Peut-être d'autres infos et/ou photos en soirée...

Spatule 18sept20_2.jpg
Spatule DM 18sept20_1.jpg
Cygnes DM 18sept20_2.jpg
Cygnes DM 18sept20.jpg
Nettes DM 18sept20.jpg

Jeudi 17 septembre 2020

Mon message d'hier a-t-il été mal compris ou bien est-ce le vent du nord-est qui les a fait poursuivre leur route ? Toujours est-il qu'il n'y avait (apparemment) plus de Balbuzards ce matin (aucune nouvelle de l'après-midi) et qu'à la place on a reçu un Chevalier aboyeur. Le compte n'y est pas comme disent les syndicats. Un Aboyeur ne vaut pas 2 Balbuzards ou alors leur cours a chuté à la bourse des échanges de migrateurs...

L'illustration est classique, à base de limicoles (clip vidéo de Bécassines des marais et Aboyeur en plein nourrissage frénétique). Comparez la différence de taille entre l'Aboyeur et la Guignette sur la photo. En sus, un Portecoupe holoarctique (il en reste avec cette chaleur de fin d'été) et un vol de bernaches au soir (en mode flou artistique).

Herons 17sept20.jpg
Aboyeur & guignette 17sept20_3.jpg
Portecoupe 17sept20.jpg
Vol KB sept20.jpg

Mercredi 16 septembre 2020

Ça reste entre nous, mais je dois avouer que j'échangerais bien les 2 balbuzards de ce matin contre un Courlis corlieu ou une Barge rousse. Certes, j'aurais des plaintes de la part du "Pandion fan club", mais un peu de changement, ça fait du bien aussi. Il y en a eu avec ces séjours éclairs d'une Guifette noire en matinée puis celui de 4 Cigognes blanches vers midi (signalées par Bruno). Comme quoi, il faudrait rester H24/J7 pour ne rien rater. Mais, consolons-nous, ce n'était que des Cigognes blanches 😇. Il nous reste un Bécasseau variable avec 6 Bécassines des marais vers la rive sud, dilués dans une petite troupe de Vanneaux huppés et des dizaines de Sarcelles d'hiver.

Si vous accédez aux étangs depuis le Christ de Saclay, vous avez peut-être remarqué ce panneau "fantaisiste" installé (par le département paraît-il) depuis 2 jours. Il représente une vision curieuse de l'étang Vieux sur laquelle on ne voit pas bien où peut se trouver ce cycliste. Bon, on va dire que c'est une vision d'artiste. Pire, au premier plan, une Grue cendrée posée ! Ç'est arrivé une fois en 50 ans sur l'étang Vieux. J'aurais préféré un Flamant rose ! Ça doit être un illustrateur des étangs de Champagne-Ardenne 😉.

Pour nos illustrations du jour qui représentent les espèces visibles à Saclay : 2 petits clips vidéos pour les amateurs du genre, un Vanneau huppé et une "boule de neige" pour nous rafraîchir. Enfin, on commence à voir à quoi vont ressembler les guignettes (pas les chevaliers, les ouvertures d'observation dans la "bonbonnière").

PS. Photos des cigognes reçues en soirée grâce à Michel !

Cigognes ML 16sept20_1.jpg
Cigognes ML 16sept20_2.jpg
Cygne KB 15sept20.jpg
panneau Dept Saclay.jpg
Vanneau LS 16sept20.jpg
Observatoire 16sept20_2.jpg
Observateoire 16sept20_1.jpg

Mardi 15 septembre 2020

Peu d'observations aujourd'hui en raison de la visite avec l'ONF, le bureau d'étude BIOTOPE et le SIAVB pour les futurs travaux d'ouverture du milieu sur la rive sud. Notre jeune Balbuzard continue son estivage. Heureusement Denis lui a fait plaisir en le filmant et en immortalisant une nouvelle fois son vol impressionnant. Il faut tenir compte de son côté "cabotin"...

Comme je n'ai pas beaucoup d'illustrations, j'en profite pour vous montrer l'état des lieux du suivi des 2 espèces de limicoles les plus communes. Les autres espèces sont dans la tableau, mais ne méritent pas un histogramme compte tenu de la faiblesse de leurs effectifs 2020 (Aboyeur, Gambette...). On remarque bien le décalage migratoire classique entre le Culblanc (rouge) et la Guignette (vert). J'ai laissé en bleu le passage du Sylvain qui a été un plus marqué que d'habitude cet été.

Peut-être d'autres images en fin de soirée.

Balbu DA 15sept20.jpg
Freux SR 15sept20.jpg
GA soir 15sept20_5.jpg
Migration Culblanc et Guignette.png
Culblanc 28juil20_1.jpg
Guignette PLM.jpg
Coucher soleil 15sept20_1.jpg
Soir 15sept20.jpg

Lundi 14 septembre 2020

Les nouveautés du jour, plutôt d'ailleurs du matin tôt et de fin de journée : 3 Hérons garde-bœufs vers 7h30 qui ne sont pas restés (et pas retrouvés vers la ferme de Viltain) (vidéo témoignage grâce à Denis depuis la D446, c'est-à-dire à environ 600m) et ce soir, 4 Bécasseaux variables (un seul en matinée). Notre habituel Balbuzard était l'objet de tous les regards une fois de plus. Quelques photos tout de même, bien qu'il ait été mitraillé sous toutes les coutures depuis 10 jours.

Pour compléter le tableau des limicoles, 6 Bécassines des marais (clip vidéo de leur pratique dans la vase). En canards, les 3 Nettes rousses sont au milieu des foulques et il y a au moins 2 Sarcelles d'été.

Illustrations complétées avec un vol de bernaches vu par Karin.

Vol bernaches KB 14sept20.jpg
Balbu SR 14sept20.jpg
Balbu DM 14sept20_1.jpg
Balbu DM 14sept20_2.jpg
Balbu SR 14sept20_2.jpg
Becassines 14sept20_3.jpg

Dimanche 13 septembre 2020

N'y avait-il que des mordus de Balbus ce matin, on pourrait le croire. En tout cas, il s'est montré de nouveau très coopératif. D'après les photos et vidéos, il s'agit du "jeune" qui est présent depuis 10 jours. Le second observé hier n'a pas été revu, bien que l'on ait eu un doute ce matin. Il faut dire qu'ils s'absentent souvent plus d'une heure puis arrivent tout à coup pour pêcher. Les Goélands leucophées (une dizaine aujourd'hui) * et les Corneilles noires lui menaient la vie dure, soit sur son reposoir de l'îlot des Cormorans, soit lorsqu'il patrouillait à la recherche d'une proie.

Sur la vasière sud, un Chevalier aboyeur, 3 Bécassines des marais et un Bécasseau variable, le tout accompagné de 5 Vanneaux huppés.

Nombreuses illustrations (et encore, je ne mets pas tout, faute de temps), dont le Balbuzard (sélection du top de la journée), plus une petite vidéo, pour les amateurs de clips, avec harcèlement par les corneilles. Autre petit clip de l'Aboyeur et un autre des Chipeaux. Des Mouettes rieuses et leur menu varié du dimanche, un peu d'ardéidés, un superbe saut de poisson (que je n'ai pas eu le temps d'identifier) et des insectes pour le dessert.

* L'envergure du Balbuzard est de 1,60m en moyenne et celle du G. leucophée de 1,35m en moyenne, mais ils ont la même taille de la pointe du bec à celle de la queue (55 cm en moyenne).

Balbu DA 13sept20_2.jpg
Balbu AM 13sept20_2.jpg
Balbu DA 13sept20_1.jpg
Balbu & Leuco SR 13sept20.jpg
Balbu Am 13sept20_1.jpg
Carpe AM 13sept20.jpg
GA DQ 13sept20.jpg
Soir HC SR 13sept20.jpg
Mouette DQ 13sept20.jpg
Mouette AM 13sept20.jpg
Aeschne mixte LS 13sept20.jpg
Brun pelargoniums FH 13sept20.jpg
Petit Mars LS 13sept20.jpg

Samedi 12 septembre 2020

Notre jeune Balbuzard(e) a invité un ami (ou une amie), mais la distanciation a été respectée. Il y a des jeunes sérieux, contrairement à ce qui se dit sur les ondes 😉. Ce n'est pas simple de leur donner un âge et un sexe lorsqu'ils sont posés. Le nouveau venu semble un peu plus âgé. Si vous regardez les photos et les vidéos de ces derniers jours, vous remarquerez le peu de blanc au-dessus de la bande noire de l'œil et le dos bien écaillé de plumes claires. Le nouvel arrivant, à gauche sur la photo d'aujourd'hui, a beaucoup plus de blanc sur la tête et le dos plus sombre. C'est un adulte ou presque. La vidéo manque un peu d'actions. On a envie qu'ils s'envolent... Après les conflits avec le héron, la mouette, c'est maintenant avec les corneilles (photos). Vraiment, pourquoi n'est-il pas aimé par ses voisins ce gentil rapace ?

Seule nouveauté chez les limicoles, la présence d'un Bécasseau variable, différent des 2 qui étaient là  récemment (clip vidéo avec les 3 Bécassines des marais). Chez les aigrettes, encore 24 Grandes et une dizaine de Garzettes. Les 3 Nettes rousses étaient au milieu de l'étang Vieux ce matin. Quant à l'étang Neuf, il n'a pas dit son dernier mot. Il se réserve pour l'hiver. Je ne donne pas de nouvelles photos de l'avancement de l'observatoire. Ça sera plus spectaculaire la semaine prochaine quand les cloisons seront installées.

Balbu DA 12sept20_2.jpg
Balbu DA 12sept20.jpg
Balbu x2 12sept20_4.jpg
Balbu LS 12sept20_1.jpg
Balbu LS 1sept20_2.jpg
Limis LS 12sept20.jpg
Chevreui KB 12sept20.jpg
Balbu LS 12sept20_3.jpg

Vendredi 11 septembre 2020

Les maïs sont déjà moissonnés (1 mois d'avance) et les capucins (lièvres) sont bien visibles. La Une est toujours consacrée à notre Balbuzard du moment. Mais un Martin est venu lui voler une partie de sa gloire. Sur les bords, quelques rares limicoles comme hier : 1 Chevalier aboyeur, 5 Ch. culblancs, 6 Ch. guignettes et 3 Bécassines des marais. Répartis sur la grande surface de vasière, ça ne fait pas grand-chose au m2... Tiens, un Pouillot fitis chantait ce matin rive nord ! Lorsque la photopériode et la température sont identiques à celles du printemps, les passereaux reprennent de la voix.

Illustrations variées à base de clips vidéos et de photos.

Ce site web a 4 ans. Merci encore à celles et ceux qui m'envoient leurs œuvres numériques. Il est difficile d'estimer le temps d'attente, les compétences et l'expérience qu'il y a derrière toutes les images et vidéos transmises depuis ces 4 années par la petite certes, mais fidèle, communauté des illustrateurs de ce site. Je n'oublie pas bien sûr tous ceux qui contribuent aux comptages, même si la photo n'est pas leur "tasse de thé" 😍.

Aboyeur LS 11sept20.jpg
Culblancs LS 11sept20.jpg
HC DM 11sept20.jpg
Balbu AM 11sept20.jpg
Balbu LS 11sept20.jpg
HC AM 11sept20.jpg
Corneille LS 11sept20.jpg
Lievre 11sept20_1.jpg
Martin DM 11sept20.jpg

Jeudi 10 septembre 2020

Aujourd'hui, les canards sont à l'honneur. Enfin, je donne juste les comptages de la matinée effectués surtout par Bruno : une centaine de Canards colverts, 60 C. chipeaux, 75 Sarcelles d'hiver, 3 Sarcelles d'été, 1 Canard pilet, 15 C. souchets, 3 Nettes rousses, 17 Fuligules milouins et 5 F. morillons. Il y a donc une bonne diversité (bio d'ailleurs, puisque le vocable est tendance). Sinon, le pêcheur professionnel (Balbu pour les intimes) était de nouveau la cible des téléobjectifs. Il part déguster sa prise au-delà de la rive ouest parfois. Sur les grandes vasières, quelques très (trop dirais-je) rares limicoles (Guignettes, Culblancs, Vanneaux, Bécassines).

En illustration, clip vidéo de Sarcelles d'hiver en plein repas matinal. Avouez que c'est moins "sexy" que la pêche de la Grande Aigrette. Mais que ça reste entre nous... Que ne faut-il pas faire pour se réconcilier avec nos amis les anatidés 😇. En complément, Grand Cormoran au royaume des impressionnistes par Delphine, dommage qu'il n'y ait pas quelques nymphéas (un jour peut-être...).

Peut-être des couchers de soleil ce soir !

SH 10sept20_1.jpg
GC DQ 10sept20.jpg
HC Coucher 10sept20_1.jpg
Balbu silhouette 10sept20_2.jpg
Balbu silhouette 10sept20_4.jpg
Blabu AM 10sept20_2.jpg
Balbu AM 10sept20_1.jpg

Mercredi 9 septembre 2020

Quand on regarde les canards dans les yeux, on sent comme un reproche. Il n'y en a que pour les rapaces et les hérons, qu'ils soient gris ou blancs. De plus, on nous accuse d'être difficiles à compter. C'est tout juste si nous ne nous sentons pas discriminés parce que nous sommes en plumage d'éclipse. Rassurons-les, lorsque l'automne va s'étirer, que les jours seront plus courts, leurs plumes colorées sortiront. Les barbes et les barbules maturées recevront les rayons du soleil pour nous renvoyer de belles couleurs tout en nuances et irisations.

Le Balbuzard était toujours actif, parfois en conflit avec une Mouette rieuse (photo).

Peu d'illustrations ce soir, en dehors de ces nouvelles belles images envoyées par Dominique. Un clip vidéo de la rive sud (désolé pour les petits tremblements) qui ne casse pas 3 pattes à un héron (je n'ose pas écrire à un canard pour ne pas aggraver leurs reproches 😉). La vie ne s'écoule pas plus lentement qu'ailleurs à Saclay, c'est parce que j'ai ralenti la vidéo artificiellement.

Balbu DM 9sept20_3.jpg
Balbu DM 9sept20_2.jpg
Blabu DM 9sept20_1.jpg
HC DQ 9sept20_2.jpg
Coucher soleil DA 9sept20.jpg

Mardi 8 septembre 2020

À chaque arrivée de notre Balbuzard actuel (c'est vraiment l'année de ce rapace pour Saclay), Mouettes et Sarcelles s'envolent pour se poser quelques instants après. Et pourtant, elles ne risquent rien. Ce sont Rotengles, Tanches, Brèmes et Ablettes qui devraient trembler sous les basses eaux de cette fin d'été. Car le gaillard est hardi dans sa spécialité. Comme il est le seul "oiseau rare" du moment, il a encore nos faveurs numériques. Moins de photos, mais 2 clips vidéos pour varier les plaisirs. En train de déguster son 10h, la météo était grise, et après son 4h, alors que le ciel avait retrouvé l'azur.

En complément d'illustrations, 3 clichés artistiques par Denis, mais vous pouvez en admirer d'autres sur le blog (cliquez sur le petit cœur). L'insolite du jour, un saut de parachutistes à l'est de l'étang Neuf dans l'après-midi (photographiés depuis le fond de l'étang Vieux).

Balbu DA 8sept20.jpg
Balbu 8sept20_6.jpg
Balbu 8sept20_1.jpg
ombres DA sept20_1.jpg
Ombres DA_2.jpg
Ombres DA_3.jpg
Parachute2 8sept20.jpg

Lundi 7 septembre 2020

La lutte était ardente et noire, il avait l'offensive et presque la victoire. Cette tirade de Victor Hugo (l'Expiation - Waterloo morne plaine...) exagère un peu le conflit matinal entre un Héron cendré et le Balbuzard du moment. Pour la première fois l'Aigle baissait la tête... devant l'attaque du Cendré. Peut-être s'agissait-il simplement d'une histoire de poisson (même pas frais...) ? Notre grand rapace a pris ses ailes à son cou et disparu vers l'étang Neuf. Illustration en photos grâce à Dominique. En dehors de ce court épisode "dramatique", on retrouvait des aigrettes à tous les étages et même le discret Bécasseau variable sur sa langue de vase préférée.

Vendredi, la Grande Aigrette a eu son clip vidéo, aujourd'hui ce sera la Garzette. Remarquez la différence de méthode de chasse. En agitant la patte dans la vase, elle fait sortir de petits animaux, méthode qu'elle privilégiait ce matin à la pêche classique de la Grande Aigrette.

Balbu DM 7sept20_2.jpg
Balbu DM 7sept20_1.jpg
Blabu DM 7sept20_3.jpg
Garzette 7sept20_1.jpg
Garzette 7sept20_2.jpg
Mouette FH 6sept20.jpg

Dimanche 6 septembre 2020

Le Balbuzard est un lève-tôt. Il s'est montré dès potron-minet aux regards des mama- et des papa-razzis, jusqu'à être filmé dans sa plus stricte intimité 😉. L’onde était transparente ainsi qu’aux plus beaux jours. Ma commère la Carpe y faisait mille tours avec le Brochet son compère (comme l'a écrit le célèbre fabuliste...). Les ardéidés ne manquaient pas au rendez-vous et ne méprisaient pas les proies comme le héron de la fable. Dans la masse des nageurs et plongeurs, en cherchant bien, on distinguait 2 Nettes rousses, une femelle de Pilet et 2 Sarcelles d'été. Avec les bernaches, 2 Ouettes d'Égypte. Il restait un Bécasseau variable. Le porteur de drapeau d'hier avait disparu ou était bien caché. Deux renards sur la vasière nord ont également participé au spectacle du réveil de la nature.

En illustration, du Balbu, du Balbu... et du beau !

Balbu DM 6sept20_1.jpg
Balbu DM 6sept20_2.jpg
Balbu LS 6sept20_4.jpg
Blabu LS 6sept20_3.jpg
Balbu LS 6sept20_2.jpg
Balbu LS 6sept20_1.jpg
GA LS 6sept20.jpg
Nette DM 6sept20_1.jpg
GA DA 5sept20.jpg
Garzettes DQ 5sept20.jpg
GH DQ 5sept20.jpg
BV 6sept20_3.jpg

Samedi 5 septembre 2020

L'animation a été assurée par un Balbuzard doué pour la pêche. Bon, c'est sa spécialité et le niveau d'eau doit permettre de mieux voir les poissons. Mais quand même, il faut admirer l'habileté dans la réalisation de ses compétences. Sur l'eau, le nombre de Grandes Aigrettes et de Garzettes a encore augmenté dans la nuit. Ira-t-on jusqu'à battre le record que Saint-Quentin nous a volé l'an passé (69 fin octobre 2019, contre 66 à Saclay fin octobre 2018) ? Il n'y a aucun enjeu certes, mais c'est le plaisir de mettre l'étang Vieux au rang des réserves les plus accueillantes d'Île-de-France (enfin pour les oiseaux...) 😇. Cet après-midi, on pouvait voir 4 Nettes rousses parmi les divers canards (Souchets, Chipeaux, Sarcelles etc). Sinon, les 2 Bécasseaux variables étaient toujours sur la langue de vasière qui se forme entre la colonie sud des Grands Cormorans et la colonie des Hérons cendrés.

En illustration, petit clip vidéo des 2 BV et 3 photos de très loin. Si vous regardez bien, vous verrez qu'un des 2 bécasseaux porte une bague "drapeau" à la patte droite (une des photos très grossie le montre également). Le Balbuzard dans l'après-midi (peut-être plus de clichés ce soir) et/ou d'autres espèces...

BV LS 5sept20.jpg
BV 5sept20_1.jpg
Balbu LS 5sept20_2.jpg
BV 5sept20_2.jpg
Balbu LS 5sept20_1.jpg
Balbu DA 5sept20.jpg
Balbu 5sept20_11.jpg
Balbu 5sept20_7.jpg
Balbu LS 5sept20_3.jpg

Vendredi 4 septembre 2020

Seule information notable, un Balbuzard de passage signalé par Laurent dans l'après-midi. Selon les prévisions et les statistiques locales, la Spatule n'a demandé qu'une nuitée, et encore on ne sait même pas à quelle heure elle est partie. Faut dire que les vasières 5 étoiles sont devenues hors de prix pour le petit budget d'un migrateur solitaire. Justement, sur la vasière, quelques Chevaliers guignettes éparpillés et un Vanneau huppé qui se demandait ce qu'il faisait là, fasciné par le défilé des blanches élégantes. Elles marchent lentement, puis soudain bondissent pour capturer leur proie, parfois modeste, parfois conséquente et difficile à avaler (cf. les 2 photos d'hier). Les poissons ne sont pas "à la fête" quand le niveau baisse.

En illustration, le profil comparatif (depuis janvier) du passage des 2 aigrettes, une petite compilation vidéo pour de nouveau admirer la Grande, enfin l'état d'avancement de l'observatoire (comme chaque semaine ou presque).

PS. Vers 18h30, Laurent a retrouvé les 2 Bécasseaux variables vus en vol hier.

Observatoire 4sept20.jpg
Observatoire 4sept20_2.jpg
Onservatoire 4sept20_3.jpg
Bécassine_LS_4sept20.jpg
Guignette LS 4sept20.jpg
Observatoire 4sept20_5.jpg
Aigrettes au 4sept20.png
Coucher soleil 4sept20.jpg

Jeudi 3 septembre 2020

Une Spatule blanche est venue jouer les stars cet après-midi, au risque de passer inaperçue dans la foule des Grandes Aigrettes et des Garzettes dont les effectifs ont bien augmenté dans la nuit. Du coup, il a fallu la faire poser pour des photos et un clip vidéo. Elle (l'espèce, pas celle-là en particulier) vient nous rendre visite tous les ans ou presque et parfois en groupes importants. Elle sera peut-être là demain, mais ce n'est pas son genre de séjourner sur un site francilien. À part cet échassier au bec démesuré, il y avait un Ch. aboyeur (vidéo), et 2 Bécasseaux variables sont passés en vol (identifiés au cri) sans se poser, enfin on le suppose. Mais la surface de vasières est telle qu'il devient délicat d'y retrouver tous ses petits (limicoles).

En illustration, en dehors de la spatule et de l'Aboyeur (l'heure de la toilette pour les 2), du classique : les Chevreuils sur la rive nord (par Jacques, un visiteur venu du 95) et la belle Aeschne mixte (que j'aime bien 😇).

Spatule 3sept20_12.jpg
Spatule 5 3sept20.jpg
Spatule 3sept20_2.jpg
Spatule 3sept20_1.jpg
GA 3sept20_1.jpg
GA LS 3sept20.jpg
GA LS 3sept20_2.jpg
Chevreuils JGueho_1.jpg
Chevreuil J. Gueho_2.jpg
A. mixta 3sept20_2.jpg

Mercredi 2 septembre 2020

Le niveau d'eau de l'étang Vieux a baissé car la DGA EP a soif... de redémarrer les activités d'essais de propulseurs à plein régime. La rareté du jour est passée, non pas sur la grande vasière ouest néo-formée, mais en vol non loin de la route. Heureusement, Dominique a dégainé plus vite que son ombre pour la fixer sur son capteur photo. C'est un jeune Grand Gravelot. Il nous montre ses critères typiques : sourcil clair et barre alaire blanche. Sinon, le spectacle global de l'étang Vieux est bien celui d'un mois de septembre sous le soleil. Foultitude de canards, grèbes, foulques, bernaches, hérons et aigrettes. Avec une végétation aquatique en émergence. À propos de végétation, avec Laurent nous avons retrouvé quelques plantes rares connues de la rive ouest comme Potentilla supina ou Limosella aquatica. Un relevé flore complet devrait être réalisé cet automne pour en savoir plus.

Peut-être d'autres photos en soirée...

G. Gravelot DM 2sept20_1.jpg
G. Gravelot DM 2sept20_2.jpg
Potentille couchee LS.jpg
Potentille_couchée.jpg
Garzettes JPN 1erspet20.jpg

Mardi 1er septembre 2020

On n'est pas encore sur des sensations fortes, mais quand même, on avait l'impression que ça bougeait un peu chez les migrateurs. Un Balbuzard* est passé en matinée, semant la panique chez quelques canards et foulques, mais il n'est pas resté pêcher. Sur la vasière ouest, un Bécasseau variable et sur la vasière nord, 2 Ch. aboyeurs. C'est modeste, mais prometteur. Comme on n'avait pas tiré le portait d'un BV depuis le printemps, il a eu le droit à quelques images et même une mini vidéo. C'est un juvénile en mue vers son plumage d'hiver. On se chamaille toujours entre aigrettes. Elles sont cabotines, surtout quand Jean-Pierre les photographie. On voit de temps à autre des Chevreuils sortir du sous-bois de la rive nord (photo). Un Sympétrum (probablement méridional).

* différent de celui qui est resté en août, d'après les photos de loin.

BV LS 1erspet20_1.jpg
BV 2sept20_10.jpg
BV LS 1er sept20_2.jpg
Ch. aboyeur 1er sept20_4.jpg
Ch. aboyeur 1er sept20_5.jpg
Chevreuil JPN 31aout20_1.jpg
Garzette JPN 31aout20_1.jpg
HC JPN 31aout20.jpg
Sympetrum meridionale.jpg

Lundi 31 août 2020

On termine le mois avec 137 espèces observées depuis le 1er janvier, ce qui est très bien en regard des autres années. Août est souvent peu productif compte-tenu du déficit en observateurs. Cette année, ils étaient présents mais certaines espèces se sont fait désirer, notamment les limicoles. Par contre, les Ibis falcinelles et le Balbuzard ont assuré les émotions. Pour les espèces communes, ce sont les aigrettes et les Grèbes huppés (plus les jeunes) qui ont le plus de succès, compte-tenu de leur bonne volonté à se donner en spectacle. Ce matin, avec Bruno, au moins 3 Sarcelles d'été, et plus de 70 S. d'hiver. Les 2 Nettes ne sont pas apparues. Les 3 espèces d'hirondelles passaient par petits groupes. Encore une Sterne pierregarin sur l'étang Neuf.

Septembre devrait nous réserver des surprises comme chaque année.

Pour l'illustration, j'ai choisi de faire un "break" sur les aigrettes, mais elles reviendront bien sûr ! En clip vidéo, la vie des Grèbes huppés comme il est possible de la filmer depuis la route. Deux Pilets des Bahamas en vol. Attention, il y a 2 couples de canards blancs actuellement : 2 Colverts blancs appelés "Canards de Pékin" avec le bec jaune et ces 2 Pilets des Bahamas (Anas bahamensis) forme "argentée" avec le bec bicolore rose et gris. Bon, c'est de la volaille d'éleveur, mais tant qu'à observer les canards...

GH DM 30aout20.jpg
Pilet des Bahamas DM 30aout20.jpg

Dimanche 30 août 2020

Les 2 Nettes rousses (plumage type femelle) sont toujours présentes depuis le 10 août, mais elles sont très discrètes et pas toujours visibles. Hier elles étaient au milieu de l'étang Vieux, aujourd'hui cachées sous les branchages de la rive nord. Laurent m'a signalé un couple de Sarcelles d'été et encore un Martinet noir de passage. Des Hirondelles rustiques et de fenêtre quadrillent la surface de l'eau. Sur l'étang Neuf, 2 Sternes pierregarins. Elles sont en mue comme le montre la photo en illustration, ce qui ne les empêche pas de capturer des poissons.

Espérons qu'il n'y ait pas d'indigestion d'aigrettes pour les lecteurs... Sur fond sombre ou ciel orageux, elles restent des sujets inépuisables d'images esthétiques en vol. À cette époque, les canards ne sont pas très photogéniques.

GA JPN 29aout20_1.jpg
Garzette DM 29aout20.jpg
Garzettes JPN 29aout20_2.jpg
Garzettes JPN 29aout20_1.jpg
GA FH 30aout20.jpg
SPG JPN 29aout20_1.jpg
Castagneux JPN 29aout20.jpg
GC FH 30aout20.jpg

Samedi 29 août 2020

Notre Balbuzarde est restée 22 jours, et le 26 août au matin elle est partie vers le sud sans se retourner. Je n'ai pas su comprendre qu'elle nous disait adieu 😢. On finit par s'attacher à ces petites bêtes-là 😍.  Plus de nouvelles non plus des Blongios depuis le 22 août. Il n'y a probablement pas eu la seconde nichée espérée. Mais la saison a tout de même été très bonne. On pourra encore en voir en septembre et octobre. Une Sterne pierregarin a passé la journée en allant d'un étang à l'autre. Les effectifs d'aigrettes augmentent mollement, au moins 10 Grandes et 7 Garzettes. Les hirondelles volaient bas sous la pluie...

Les illustrations traduisent ce que l'on peut admirer depuis la D446.

Garzette JPN 28aout20.jpg
Martin pecheur FH 29aout20.jpg
GA JPN 28aout20_1.jpg
Cormoran FH 29aout20.jpg
GH JPN 28aout20.jpg
Faucon hobereau FH 29aout20.jpg

Vendredi 28 août 2020

Une petite vidéo (au smartphone) faite ce matin en marchant sur le platelage en construction vous donnera l'impression d'aller vers la "bonbonnière", comme certains l'appellent déjà ! Pour le moment, on peut voir en étant vu, mais l'objectif final sera de voir sans être vu 😊. Comme il n'y a pas grand chose à commenter, j'en profite pour évoquer la Guifette noire dont on ne voit pas souvent les plumes. On n'en voit plus beaucoup depuis une dizaine d'années au moins, en effectifs aussi bien qu'en fréquence. C'est probablement lié à l'affaiblissement des populations du nord de l'Europe (Pays-Bas, Danemark...). Cette espèce est largement répartie sur l'hémisphère nord (carte) et hiverne le long des côtes maritimes de l'hémisphère sud. La population mondiale est de l'ordre d'un million de couples, et d'environ 150 000 cp en Europe. Elle n'est pas considérée en danger (selon la Liste Rouge). En France, il reste une centaine de couples vers la Loire (carte). La migration en Île-de-France est surtout sensible au printemps (histogramme issu des Oiseaux d'IDF, 2013) et c'est aussi le cas à Saclay (histogramme cumulé sur 10 ans). Pour illustrer ce commentaire dédié à Chlidonias niger, j'ai repris 2 photos anciennes, en espérant qu'on la reverra voleter en septembre. Pour compléter, 2 Grandes Aigrettes du jour qui profitent de leurs belles gambettes pour danser (enfin, ce n'est pas encore celle des Grues cendrées).

Guifette noire Monde.jpg
Guifette noire France.jpg
Guifette noire Saclay.png
Guifette noire IDF.jpg
Guifette noire DA_2.jpg
Guifette Noire DA_1.jpg
GA LS 28aout20_2.jpg
GA LS 28aout20_1.jpg

Jeudi 27 août 2020

Aucune surprise, que ce soit ce matin ou cet après-midi. Mais soyons juste, le spectacle est permanent sur l'étang Vieux. Jusqu'à fin septembre, les observations ne pourront plus se faire depuis le promontoire, car les travaux d'installation de la vanne télé-gérée par le SIAVB ont commencé ce matin (photo). C'est moins sécurisant pour les visiteurs compte-tenu du retour intense de la circulation automobile.

Il y a au moins 120 Grèbes huppés sur l'ensemble des 2 étangs et j'estime qu'il y a eu au mieux 12 couples nicheurs. Ça signifie que sur 60 couples potentiels, seul 1/5ème se reproduit. Encore faut-il que le sex-ratio sur l'étang le permette. On ne le connaît pas finalement. Les 2 adultes se relaient toutes les 3 heures environ pour couver. Photos (une vidéo aurait été plus pertinente, mais avec le vent...) montrant ce changement de couveuse à "couveur"*. Sinon, les illustrations sont plutôt consacrées aux ichtyophages sur grandes pattes qui gobent du fretin alors que les jeunes grèbes doivent avaler de belles pièces !

 

* Curieusement, le mot "couveur" n'existe pas en français (je dis ça, je dis rien 😇)

Travaux vanne 27aout20.jpg
GH 27aout20_2.jpg
GH 27aout20_3.jpg
GH 27aout20_1.jpg
GH JPN 26aout20_2.jpg
GH JPN 26aout20_3.jpg
HC LS 27aout20_2.jpg
HC JPN 26aout20_1.jpg
HC LS 27aout20_1.jpg
Garzette JPN 26aout20_1.jpg
Leucophée_LS_26aout20.jpg
This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now