Cette page "actualités" présente les nouvelles des 30 derniers jours : observations remarquables de la faune ; évènements qui touchent la réserve (battues demandées par les agriculteurs, travaux, projets d'aménagement etc) ; nouveaux documents à télécharger ; nouvelle page sur ce site web... Les photos d'illustration sont DU JOUR (parfois de la veille au soir si reçues dans la nuit), toutes faites aux étangs ou depuis les étangs (cliquer sur la photo pour l'agrandir), voire dans les champs proches.

Les photos des espèces rares récentes, retirées des actualités, sont à retrouver sur les pages Oiseaux - "Galerie des espèces rares".

Vendredi 14 mai 2021

Au moins deux Hérons garde-bœufs ce matin sur l'étang Vieux. Pas revus en journée. Ils ont même été recherchés vers la ferme de Viltain où les troupeaux de vaches pourraient les attirer comme c'est souvent arrivé.  Sinon, les vols d'hirondelles, de martinets et de sternes qui se nourrissent tant bien que mal entre averses et coups de vent.  Seule nouveauté sur la vasière : 5 Chevaliers gambettes.

L'illustration traduit l'absence de sujets à photographier. De nouveau des Grèbes huppés dans leurs activités favorites au printemps.

Jeudi 13 mai 2021

Une Grande Aigrette, une Bondrée apivore, 3 Canards souchets, un Grand et 2 Petits Gravelots, tel est l'inventaire que l'on peut faire des espèces notables du matin. Comme évoqué ces derniers jours, les Grèbes huppés paradent de nouveau (la preuve en images).

Clip vidéo de la Grande Aigrette qui apparaît en plumage nuptial : bec noir, haut des pattes rouge et plumes en aigrette de la queue. Curieusement, elle ressemble à l'individu que l'on voit chaque année (noté en février et avril 2020 pour la dernière fois). On a longtemps soupçonné une origine asiatique de ces Grandes Aigrettes (sous-espèce modesta), mais il semble que ce soit simplement une variante du plumage nuptial. Question : qu'attend-elle pour nicher dans la colonie de Hérons cendrés où de bonnes places vont se libérer ? Peut-être  un ou une partenaire qui aimera ses couleurs particulières 😊

Info du soir grâce à Laurent : 8 Hérons garde-bœufs.

GH FH 13mai21_1.jpg
GH FH 13mai21_2.jpg
Gr. grav. 13mai21_2.jpg
Gr. Grav LS 13mai21.jpg
lievre 13mai21_3.jpg
Lievre 13mai21_4.jpg

Mercredi 12 mai 2021

Toujours pas de Blongios nain. Ou alors il se cache bien et attend une météo plus tiède pour se montrer. Les Grèbes huppés deviennent démonstratifs, mais on ne les voit pas sortir de beaux poissons comme sur la photos ci-dessous datant d'il y a quelques années à la même époque. Sur la vasière, encore un Grand Gravelot avec les Petits.

Quelques illustrations à base de Grèbe huppé qui va devenir la prochaine star des photographes quand il y aura des jeunes. Mais peut-être pas avant juin tel que c'est parti.

Deux montages sonores, histoire de s'entraîner pour ceux qui ne connaissent pas bien les chants et /ou les cris. Le Grand Gravelot seul, puis un mix Grand et Petit (on ne les entend pas souvent ensemble car ils ne nichent pas dans les mêmes milieux, mais ça arrive en migration). Un peu plus difficile, la Fauvette des jardins seule puis mixée avec la Fauvette à tête noire (source des sons : Jean Roché).

Écureuil, lièvre et Thomise (araignée) en plus ce soir

GH AM 11mai21.jpg
GH FH 12mai21.jpg
GH FH mai 21.jpg
Grand Gravelot
Grand & Petit Gravelot
Fauvette des jardins
FTN & F des J.
Ecureuil JPN 12mai21.jpg
lievre JPN 12mai21.jpg
Thomise & charançon JPN 12mai21.jpg

Mardi 11 mai 2021

Ça y est, les iris commencent à fleurir ! On est juste en retard de 15 jours par rapport aux autres années. Avec les pluies, le niveau monte un peu, mais les vasières restent disponibles. Sauf que le passage des limicoles est terminé ou presque. Il restait tout de même un Grand Gravelot, 3 Chevaliers aboyeurs et une vingtaine de Ch. guignettes. Les Petits Gravelots donnent l'impression de s'installer pour nicher, donc on ne les considère plus comme migrateurs. Les Guifettes moustacs sont parties. Plusieurs Sternes pierregarins sont posées sans bouger sur la plate-forme, ce qui est un bon signe de couvaison. Cette période de transition n'offre pas beaucoup d'occasions de photos d'espèces nouvelles. Le Blongios a été vu sur tous les plans d'eau du sud-ouest parisien. On le guette toujours à Saclay.

Iris 11 mai 21.jpg
FTN JPN 11mai21.jpg
RQN JPN 11mai21.jpg
FDJ JPN 11mai21.jpg
Martinet JPN 11mai21.jpg

Lundi 10 mai 2021

Bel effectif de 6 Guifettes moustacs. Elles ont chassé avec les Sternes pierregarins toute la journée. Ce n'est pas un record pour Saclay, mais ça faisait longtemps qu'on n'avait pas dépassé les 4 ensemble. Sinon, 2 Faucons hobereaux chassaient l'insecte sur l'étang Neuf.

Les Grèbes huppés commencent à s'activer. On se rassemble, on échange sur les sites appropriés. Un ancien nid de Foulque pourrait bien faire l'affaire. On attend que les ressources en poissons soient suffisantes pour entreprendre un élevage qui coûtera cher en énergie.

Quelques rares illustrations, dont cette Moustac posée un court moment et ce Faucon hobereau en chasse qui consomme sa proie en vol.

Moustac 10mai21_2.jpg
Hobereau FDH 10mai21_1.jpg
Hobereau FH 10mai21_2.jpg
Foulque JPN 10mai21.jpg
Berg grise JPN 10mai21.jpg

Dimanche 9 mai 2021

Vers où porter son regard lorsqu'on arrive à Saclay ? Les 2 étangs semblent vides. En cherchant bien, aidés par un éclairage favorable, on distingue quelques Chevaliers aboyeurs au fond, une Guignette par-ci par-là, les 2 Tadornes de Belon, le couple de Canards chipeaux qui se demande s'il doit nicher, un Fuligule morillon égaré. Finalement, ce sont les couvées des espèces peu farouches qui font le spectacle. Les Sternes pierregarins traversent rarement. Il semble qu'elles se contentent de moucheronner près de leur plate-forme tant qu'il n'y a pas de poussins. Faut-il lever les yeux vers les nuages dans l'attente d'un Balbuzard, d'une Cigogne noire ou d'un Vautour fauve* ? L'attente du Blongios sur l'étang Neuf a été vaine aujourd'hui. L'an passé, le premier est arrivé le 15 mai. Patientons...

Info du soir grâce à Laurent : 4 Guifettes moustacs.

* il en est passé en Seine-et-Marne aujourd'hui ! Comme chaque année, des groupes de Vautours fauves remontent vers le nord en mai et/ou juin à la recherche de nourriture.

Ch. aboyeur LS 9mai21.jpg
SPG FH 9mai21.jpg
Guignette AB 9mai21.jpg
Chipeaux FH 9mai21.jpg
Alouette JPN 9mai21.jpg
Crecerelle JPN 9mai21.jpg
Linotte JPN 9mai21.jpg
Orite JPN 9mai21.jpg

Samedi 8 mai 2021

Une Guifette noire de passage ce matin. Mais où sont nos Chlidonias niger d'antan, avec des groupes de 15 à 20 début mai, voire 50 (1er mai 1982, 50 le 9 mai 1992) ? J'évoquais cette baisse des effectifs en août dernier lors de la migration postnuptiale. La principale explication est la diminution de moitié des populations nicheuses d'Europe centrale et de l'Est. Ce sont celles-là qui passent en Île-de-France au printemps. Les causes ? La pollution et/ou l'eutrophisation des étangs, avec comme conséquence la disparition des proies. En France, elle niche au dessous de la Loire. La population nationale est passée d'environ 200 couples à 100  en 10 ans !

Les 2 Tadornes étaient présents. Il reste des limicoles, bien sûr, mais beaucoup sont partis discrètement dans la nuit de façon à ne pas réveiller ceux qui restaient. Belle éducation !

Quelques illustrations dont la Guifette noire (exceptionnellement, j'ai pris d'anciens clichés, car celle du jour volait dans la grisaille matinale), plus les cris d'une troupe en migration*. À comparer aux cris des Sternes pierregarins que vous entendez quand le vacarme motorisé ambiant se calme. Ensuite, Guignette et son hochement de queue depuis la route en clip vidéo, Sterne PG de retour de pêche, Chevalier sylvain, Petit Gravelot, et poussins de Cygnes tuberculés pour ceux/celles qui aiment (mais on n'en abusera pas 😉). Peut-être plus en soirée...

* Source : Jean Roché. On entend un Chevalier aboyeur et un Ch. gambette en même temps.

Guifette LS 4mai19.jpg
Guifette Noire DA_1.jpg
SPG FH 8mai21.jpg
Ch. sylvain LS 8mai21.jpg
P. Gravelot LS 8mai21.jpg
Cygne poussins FH 8mai21.jpg

Vendredi 7 mai 2021

Les limicoles ont demandé à prolonger leur étape migratoire. Coup de chance : il nous restait de la place 😇 Presque les mêmes effectifs qu'hier : 24 Chevaliers aboyeurs, 8 Ch. gambettes, 1 Ch. sylvain, 4 (peut-être 5) Grands Gravelots, 6 Petits Gravelots et une vingtaine de Ch. guignettes (en baisse actuellement, mais ça peut remonter en mai). Les deux Tadornes de Belon se sont "débarrassés" de leur cousin éloigné Casarca. Toujours pas la moindre guifette pour accompagner les sternes dans leurs acrobaties alimentaires. Il semble qu'il y ait 2 ou 3 couveuses sur la plate-forme des Pierregarins. Les autres couples s'offrent du poisson frais. Dans les phragmites grandissants, les Rousserolles échangent leurs impressions par des trett trett trett tchrri truy truy tié tré... *

Probablement d'autres illustrations du jour en soirée.

* Transcription des cris selon Le Guide Ornitho (Delachaux et Niestlé)

Rousserolle AE 7mai21.jpg
Grand Gravelot 5mai21_1.jpg
T. motteux JPN 7mai21.jpg
Aboyeur LS 7mai21_2.jpg
Aboyeur LS 7mai21.jpg
F. grisette JPN 7mai21.jpg
Cygnes JPN 7mai21.jpg

Jeudi 6 mai 2021

Toute la journée, les 3 espèces d'hirondelles et les Martinets noirs ont sillonné la surface des eaux pour se nourrir. On espérait une guifette, n'importe laquelle d'ailleurs, de préférence une leucoptère 😊. Ça fait si longtemps (2 le 14 mai 1992) qu'elle n'a pas été vue à Saclay ! Mais nos espoirs ont été déçus 😏. Les limicoles sont encore nombreux, comme s'ils attendaient une météo favorable pour reprendre leur chemin migratoire. Encore 24 Chevaliers aboyeurs ce matin. Il faut remonter à 1991 et 1992 pour retrouver de tels effectifs début mai. Les Grands Gravelots d'hier étaient toujours présents, mais les Bécasseaux maubèches étaient partis.

Peut-être des illustrations en soirée à base d'Hirondelles rustiques et de foulque à moustaches...

Foulque JPN 6mai21.jpg
Hirondelle JPN 6mai21_2.jpg
Hirondelle JPN 6mai21_6.jpg
Hirondelle JPN 6mai21_5.jpg
Hirondelle JPN 6mai21_3.jpg
Hirondelles JPN 6mai21_1.jpg

Mercredi 5 mai 2021

Le 2 mai, j'évoquais l'apparition possible de limicoles maritimes dans la première dizaine de mai. Nous voilà bien servis avec les 2 Bécasseaux maubèches d'hier que l'on pouvait de nouveau voir aujourd'hui. Sur la vasière, 5 Grands Gravelots accompagnaient les 6 Petits Gravelots "résidents". On ne voit pas souvent ces 2 espèces ensemble. C'est l'occasion de les comparer pour ceux qui ne les connaissent pas bien (photos et clip vidéo). Sinon, toujours de belles troupes de Chevaliers guignettes, aboyeurs et gambettes. Les canards sont rares. On voit de plus en plus de couvées de Bernaches (au moins 15 jeunes sur l'étang Vieux) et, ce matin, la première de Cygnes tuberculés (étang Neuf).

Milan JPN 5mai21.jpg
Foulques juv. JPN 5mai21.jpg
gravelots 5mai21_7.jpg
gravelots 5mai21_5.jpg
Martinet JPN 4mai21.jpg
Berg. grise SA 4mai21.jpg
GH SA 4mai21.jpg

Mardi 4 mai 2021

La météo a contraint les hirondelles et martinets à raser l'eau toute la journée. Les 2 Tadornes de Belon étaient accompagnés d'un Tadorne casarca au comportement bien sauvage. Cette espèce est en catégorie C dans la liste des oiseaux de France. Sur les vasières, quelques Chevaliers aboyeurs, gambettes et de nombreux guignettes. Sur l'étang Neuf, les Faucons hobereaux chassaient d'invisibles proies. On attend l'arrivée des Blongios avec impatience...

En illustration, un peu de limicoles du moment en vidéo et en photo. Hobereau en vol. Enfin, âmes sensibles s'abstenir, un poussin de Bernache qui avait peut-être nourri de grandes ambitions à sa naissance, a fini par nourrir un jeune Héron cendré.

PS. D'après les cartes GPS plus précises envoyées par Denis, Eglazine a zigzagué pour passer un peu plus au nord et donc pas vraiment au-dessus de Saclay.

PS. Scoop du soir : découverte de 2 Bécasseaux maubèches par Laurent au reposoir vespéral. On n'avait pas observé cette espèce depuis 2013. Photos et clip vidéo. Espérons les revoir demain avec une meilleure lumière...

Guignette 4mai21_2.jpg
Guignette 4mai21_5.jpg
Guignette JPN 3mai21.jpg
HC & proie 4mai21_2.jpg
HC et proie 4mai21_1.jpg
Hobereau JPN 3mai21_1.jpg
B. mauchèches LS 4mai21.jpg
B. maubèches 4mai21.jpg
casarca 4mai21_4.jpg

Lundi 3 mai 2021

Eglazine est passée au-dessus du plateau de Saclay. Mais qui est donc Eglazine ? C'est une jeune femelle de Gypaète barbu, née dans un zoo d'Italie (Parco Natura Viva, non loin de Vérone) le 12 mars 2020 et lâchée avec d'autres en Aveyron les 12 et 13 juin 2020. Comme elle est équipée d'un GPS, on peut suivre son périple (https://wildlifemonitor.org/telemetry/public/Eglazine) qui l'a conduite vers les falaises escarpées de... Normandie. On voit sur son parcours qu'elle est passée au-dessus de l'étang Vieux (ou à proximité) entre le 23 et le 24 avril 2021 (copies d'écran). Eglazine est marquée au niveau des ailes. Donc, si vous la voyez repasser par Saclay... 😇 La plupart des grands rapaces issus de captivité et introduits dans la nature ont besoin de temps pour retrouver leurs zones naturelles de reproduction. Quand ils les retrouvent !😏.

Sinon, on pouvait noter ce matin, 4 Faucons hobereaux, les 2 tadornes et une petite baisse des effectifs d'Aboyeurs. Alors que ceux des Guignettes se situaient entre 45 et 50 individus !

En illustration, quelques photos au petit matin avec la brume (lever matinal pour comptage des passereaux chanteurs...). Les hirondelles rustiques se posaient par moments. Remarquez la longueur des filets (plumes de la queue) qui permet de différencier les mâles (4,5 cm) des femelles (3,5 cm).

Egalzine.png
Eglazine2.png
Gypaete Eglazine.png
Lever 3mai21_3.jpg
HC matin 3mai21.jpg
matin 3mai21_1.jpg
G. cormo 3mai21_1.jpg
Berg grise LS 2mai21.jpg
Guignettes vol JPN 3mai21.jpg
SPG JPN 3mai21.jpg
Faucon hobereau DA 3mai21.jpg
H. rustiques 3mai21_2.jpg
Mesange JPN 2mai21.jpg
Colvert poussin 2mai21.jpg
Bernache poussin JPN 3mai21.jpg

Dimanche 2 mai 2021

Premier Loriot et première Bondrée apivore. Malgré la fraîcheur, les migrateurs ne mollissent pas et viennent occuper l'espace auquel ils prétendent avoir droit. Le couple de Tadorne et celui de Sarcelle d'été étaient encore présents. Une Bernache nonnette accompagnait une Canada. On ne l'a pas vue aussi souvent que les autres années la petite nonne plus ou moins acclimatée. Sur la vasière, plus d'Aboyeurs avec 27 ind. dans l'après-midi. Ce n'est pas un record pour Saclay, mais c'est un effectif respectable qui peut encore augmenter dans les prochains jours. On est dans la phase décroissante de la migration prénuptiale des limicoles. Cependant, une bonne surprise est toujours espérée. Un limicole marin peut facilement s'égarer... Le Bécasseau variable est présent depuis 4 jours (photo alors qu'il partait à la nage, mais il s'est ravisé). Une Guifette noire dans l'après-midi.

En illustration, en plus du BV, Bondrée (de très loin, d'où la définition), Buse, Goéland leucophée, Chevalier guignette (très nombreux ces jours-ci et peu farouches). Chez les insectes, premières libellules avec cet Agrion (Ichnure) élégant ténéral*.

Un peu plus tard en soirée, dos crawlé pour Héron cendré, Hirondelle rustique, Martinet noir...

* mâle qui vient d'émerger et qui n'a pas encore pris ses couleurs.

BV 2mai21_4.jpg
BV 2mai21_1.jpg
Bondrée FH 2mai21.jpg
Goeland leuco AB 2mai21.jpg
Guignette AE 2mail21.jpg
Agrion elegant FH 2mai21.jpg
Buse AB 2mai21.jpg
Foulque JPN 2mai21.jpg
HC bain 2mai21.jpg
Mesange JPN 2mai21.jpg
H. rustique JPN 2mai21.jpg
Martinet JPN 2mai21.jpg

Samedi 1er mai 2021

Arrivée d'un couple de Sarcelles d'été et d'un couple de Tadornes de Belon. Il reste une dizaine de Canards souchets, 4 Sarcelles d'hiver et 3 Canards chipeaux. Première couvée d'une douzaine de poussins de Colvert. Petite remontée des Chevaliers aboyeurs avec vingt individus ce matin. Toujours un Ch. arlequin. Le Bécasseau sanderling n'a pas été revu. Un Bécasseau variable le remplaçait.

En illustration, petite vidéo (ralentie) d'une Sterne pierregarin sur sa bouée de prédilection. Arrêt sur image pour bien voir le patron du dessus des ailes. Notez le bord de fuite* sombre (rémiges primaires et secondaires). Il est pâle chez la Sterne arctique (de passage occasionnel en Île-de-France). Autre petite vidéo (ralentie également), l'accouplement "compliqué" de Bergeronnettes grises. Ces 2 clips ont été filmés par Denis depuis le bord de la route. Sinon, photos de Chevalier aboyeur en vol, de Rousserolle effarvatte et de Bergeronnette des ruisseaux, le tout dans la grisaille de ce premier mai. En soirée, Milan et Corneille, Foulque au nid.

* Le bord de fuite est à l'opposé du bord d'attaque de l'aile.

SPG DA 1mai21.jpg
Rousserolle FH 1mai21_1.jpg
Rousserolle FH 1mai21_2.jpg
Rousserolle AB 1mai21.jpg
Ch. aboyeur DA 1mai21.jpg
Berg ruiss FH 1mai21.jpg
Milan JPN 1mai21.jpg
Foulque JPN 1mai21.jpg

Vendredi 30 avril 2021

On termine en force avec la présence d'un nouveau Bécasseau sanderling (le premier date du 5 avril) lors du rassemblement vespéral des limicoles (info de Laurent). Peut-être une photo en soirée. Depuis le début de l'année 2021, nous avons dénombré 143 espèces, ce qui est un record "historique". Par comparaison, en 2015, c'est le nombre d'espèces que nous avions eues sur l'année complète. La présence de tous les observateurs et des photographes y est pour beaucoup, mais nous avons tout de même affaire à un début d'année exceptionnel. Ce matin, en visite avec Lucile, formatrice à la LPO-IDF, nous avons entendu le premier Hypolaïs polyglotte pour 2021. Plusieurs chanteurs de Fauvettes des jardins se manifestaient, mais plus de Pouillots fitis chanteurs. Ils ont probablement poursuivi leur route. L'oie à bec court s'est encore montrée avec 2 de ses amies les plus proches (photos). Les Sternes pierregarins s'envolent en groupe par moment pour se reposer quelques minutes plus tard. Beaucoup de Chevaliers guignettes sur les abords (au moins 35 ce soir). Enfin, un Balbuzard de passage vers 18h30 (info de Cédric).

Sanderling LS 30avril21.jpg
Foulque & Guignette DM 30avril21_1.jpg
Guignette DM 30avril21.jpg
Guignette DM 30avril21_3.jpg
Guignette DM 30avril21_2.jpg
SPG 30avril21_7.jpg
SPG DQ 30avril21.jpg
Oie bec court DM 30avril21.jpg
Oie bec court DM 30avril21_2.jpg
SPG 30avril21_2.jpg

Jeudi 29 avril 2021

Le changement de météo nous laissait espérer une nouvelle arrivée de limicoles, voire d'autres espèces peu communes. C'est plutôt un départ groupé que nous avons constaté ce matin. Avant hier, il y avait 89 limicoles comptés sur les vasières de l'étang Vieux et cet après-midi une cinquantaine seulement, dont 30 Guignettes. À noter tout de même, la présence d'un Bécasseau variable en plumage nuptial. Au pied de la colonie de Hérons cendrés d'où partent les cris rauques des juvéniles, 3 Grandes Aigrettes et 2 Aigrettes garzettes. Peut-être trouveront-elles l'envie d'occuper un des nids lorsque les jeunes hérons seront partis. Les aigrettes nichent plus tard en saison. Tout espoir n'est pas perdu. Au moins un Faucon hobereau en chasse et de nombreux Martinets noirs.

Hobereau DM 29avril21.jpg
Martinet DM 29avril21.jpg
Buse BL 29avril21.jpg
SPG DM 29avril21.jpg
SPG JPN 29avril21.jpg
BV LS 29avril21.jpg
Arlequin LS 29avril21.jpg
Aigrettes JPN 29avril21.jpg
SPG DA 29avril21.jpg

Mercredi 28 avril 2021

Notre Stagnatile a pris ses grandes pattes à son cou et s'en est allé dans la nuit. Au regret des quelques visiteurs venus spécialement pour prendre de ses nouvelles et savoir comment il a pu dévier de son droit chemin migratoire. Il restait des Combattants, des Aboyeurs, des Arlequins et surtout beaucoup de Guignettes. Tout ça n'est pas très quantitatif, mais il y a des chiffres précis dans la base de données des étangs de Saclay 😉. Au moins 35 Goélands leucophées en soirée. Les Rousserolles ne sont pas encore nombreuses. Les phragmites poussent lentement et sûrement pour rattraper le retard. On commence à voir des Odonates (libellules) sur les mares du plateau 😊.

Peu d'illustrations aujourd'hui (enfin à 18h). Photo et vidéo de Rousserolle (Denis) et de nouveau Guignette et P. Gravelot sur la vasière ouest à partir d'un appareil automatique grand angle (détail technique pour les amateurs et les pros : focale 6,4 mm, ouverture 1,4). D'où la courbure de l'horizon en haut de l'image. Premières éclosions chez les Bernaches pour les amateurs de poussins...

Rousserolle DA 28avril21.jpg
Berg printa JPN 28avril21.jpg
Milan JPN 28avril21.jpg
Goeland JPN 28avril21.jpg

Mardi 27 avril 2021

C'est un limicole qui a été la vedette de la journée. Un Chevalier stagnatile découvert par Bruno en début de matinée puis confirmé ensemble. C'est la seconde donnée pour Saclay. La première date de mai 1994 ! Quelques photos et une vidéo pour découvrir cette espèce qui est facilement différentiable des autres chevaliers par son bec pointu "en aiguille" et son aspect élégant de "petit Aboyeur" (il est à côté d'un Aboyeur dans la seconde partie de la vidéo). Observé sur la vase, il montre de longues pattes, mais ce matin, il est resté presque tout le temps dans l'eau avec ses congénères Aboyeurs, Combattants, Culblancs et Arlequins. En dehors de cette rareté, notons les envols de Milans noirs, les cris des sternes et la présence de quelques canards cités dimanche dernier.

Peut-être d'autres images ce soir pour compléter le lever de soleil de ce matin (les relevés de passereaux chanteurs sur le plateau de Saclay conduisent à se lever aux aurores... fraîches 😏) : Héron cendré, Ch. culblanc posé et Ch. guignette en vol.

Stagna 27avril21_1.jpg
Stagna 27avril21_2.jpg
Stagna LS 27avril21_2.jpg
Stagna LS 27avril21_1.jpg
lever etg Neuf 27avril21.jpg
HC DA 27avril21.jpg
Culblanc 27avril21.jpg
Guignette DA 27avril21.jpg

Lundi 26 avril 2021

Belle troupe de limicoles de nouveau ce matin. On n'est pas loin d'une centaine d'individus toutes espèces confondues. Les grandes vasières y sont pour beaucoup, et l'évaporation fait baisser encore le niveau. On nous prévoit des pluies pour la semaine prochaine... Les Mouettes pygmées et la Guifette moustac ne sont pas restées. Accouplements prometteurs chez les Sternes pierregarins avec cris stridents lors des offrandes de poissons. Au moins 5 Pouillots fitis chanteurs sur la rive ouest, ce qui n'est pas le cas chaque printemps.

En illustration, un peu de limicoles en vidéo, dont la Guignette prise depuis la route et bande de Combattants plus 1 Arlequin (pas filmé depuis la route...). Quelques photos également, dont lever de soleil sur l'étang Neuf ce matin à 7h, 1 Chevalier arlequin, 2 Sylvains... Mais aussi, Sterne PG avec offrande, Héron cendré à l'envol et d'autres peut-être ce soir.

PS pour ceux qui ne connaissent pas bien les limicoles : notez le bec relativement court et le dos "écaillé" chez les Combattants. Le Chevalier arlequin est plus grand avec un bec long et fin. Chez le Sylvain, le dos est tacheté de blanc, le gris-brun descend en dégradé sur la poitrine et le sourcil clair est bien visible. Il y a d'autres critères pour différencier ces espèces, bien sûr. À voir dans les guides.

Lever 26avril21.jpg
Arlequin LS 25avril21.jpg
Ch. sylvains LS 25avril21.jpg
SPG LS 25avril21.jpg
Heron AB 25avril21.jpg

Dimanche 25 avril 2021

On est au pic de la migration des limicoles et ça se voit... même depuis la route. Au comptage du soir, belle troupe de Chevaliers sylvains (10), 2 Ch. arlequins et 11 combattants, pour citer les moins communs. Un Balbuzard est passé en soirée. Dans le ballet des Sternes pierregarins qui moucheronnaient, 4 Mouettes pygmées et 1 Guifette moustac. Il reste des échantillons de canards : Pilets (le couple), Chipeaux, Sarcelles d'hiver, Souchets...

Dans les illustrations du jour, Mouette pygmée, Guifette moustac, groupe de Combattants en ordre dispersé devancés par un Arlequin, comparaison Ch. sylvain et Ch. culblanc etc.

Pygmee1.jpg
Pygmee FH 25avril21.jpg
Moustac3.jpg
Moustac9.jpg
Combattants2.jpg
Sylvains1.jpg
Petit Gravelot 25avril21_1.jpg
Guignette AE 25avril21.jpg
Balbu LS 25avril21.jpg
SH AB 25avril21.jpg
Rousserolle DA 25avril21.jpg
Buses FH 25avril21.jpg
Buse & Milan AB 25avril21.jpg

Samedi 24 avril 2021

Vous avez dit busard ? En 2 jours, les 3 espèces ont été vues au-dessus des étangs. Après le Busard des roseaux d'hier, Julien et Bruno ont vu une femelle de Cendré ce matin, et un peu plus tard, une femelle de Saint-Martin. Le Busard cendré est le plus rare, il n'avait pas été observé depuis plus de 30 ans. Sinon belle variété de limicoles sur la vasière ouest, avec en vedette, 3 Chevaliers sylvains, 1 Ch. arlequin et 11 Combattants. En milieu de matinée, passage de Martinets noirs. Ils sont un peu en retard cette année, mais les conditions météo matinales en sont la cause la plus probable.

En illustration, ambiance sur la plate-forme des sternes dans l'après-midi et un peu sur la vasière. Des Guignettes sont venus tenir compagnie aux Pierregarins sur l'ancien radeau. Et des photos bien sûr, avec ces Martinets en vol dont les clichés relèvent toujours de l'exploit compte-tenu de la rapidité de leurs acrobaties aériennes.

Marinet FH 24avril21_2.jpg
Coucou AM 24avril21.jpg
Martinet FH 24avril21_3.jpg
Crecerelle FH 24avril21.jpg
Martinet FH 24avril21_1.jpg
GH DQ 23avril21.jpg

Vendredi 23 avril 2021

L'espèce du jour est une femelle de Merle à plastron, photographiée (en vol !) par Dominique en limite ouest de la réserve, et se dirigeant vers la réserve, donc dans la zone d'étude. Cette espèce n'est pas commune, mais elle est observée en avril sur le plateau de Saclay presque chaque année. On la voit occasionnellement sur les chemins de ronde des étangs. Les Milans jouent avec les ascendants, mais l'installation n'est pas encore effective. Espérons que les dérangements plus fréquents de cette année ne les perturbent pas trop...

En illustration, clip vidéo pour vous donner la sensation d'avoir des limicoles* à vos pieds. Extraits des nombreux rushes (8 Go) issus d'un appareil automatique grand angle posé sur une vasière. Au plus près, les sujets passent à moins d'un mètre de l'objectif. Autre clip vidéo, celui d'un Rossignol chanteur grâce à Denis. En photos, le Merle à plastron, un Rossignol, Fauvette grisette en vol et couple de Tariers pâtres.

* Chevalier guignette et Petit Gravelot

Merle plastron DM 23avril21.jpg
Grisette AM 23avril21.jpg
Rossignol DA 22avril21.jpg
Tariers JPN 23avril21.jpg

Jeudi 22 avril 2021

Les chanteurs tentent de protéger leur territoire. Certains sont discrets, d'autres s'entendent à des dizaines, voire des centaines, de mètres. Ceux qui ont un petit territoire peuvent se permettre des émissions sonores faibles (qui ne semblent pas porter loin, selon notre audition), ceux qui ont besoin d'un grand territoire chantent plus fort. Tant qu'il n'y a pas trop de feuilles, les notes circulent bien dans la végétation. En mai, l'amortissement des sons par les feuillages nécessitera de se déplacer sur le territoire à défendre, voire de chanter plus en hauteur.

En matinée, un mâle de Fauvette à tête noire émettait un son étrange, comme le grincement d'une porte ou d'une serrure. L'enregistrement (au smartphone seulement) et le sonagramme ci-dessous (généré par Audacity) donnent un aperçu de ce chant "raté". Un virus lui a-t-il perturbé les cordes vocales ? C'est très tendance actuellement le coup du virus...

Illustrations en images avec les passereaux les plus faciles à observer aux abords de la réserve (Traquet motteux, Tarier pâtre, fauvettes), mais également avec du Rossignol qui est loin d'être facile à photographier, comme évoqué lundi dernier.

D'autres images en soirée.

Sonagrammes.png
Rossignol JPN 22avril21_1.jpg
F. grisette JPN 22avril21.jpg
Traquet AE 22avril21.jpg
00:00 / 00:43
T. motteux JPN 22avril21.jpg
Geais SA 21avril21.jpg
FTN JPN 22avril21_1.jpg

Mercredi 21 avril 2021

Un Hobereau cet après-midi au-dessus de l'étang Neuf. Ce faucon est signalé en Île-de-France depuis le 1er avril, donc celui-là n'est pas un pionnier. Sinon, rien de nouveau sur l'eau. Certains attendent déjà le premier Blongios 😉. Les Rousserolles effarvattes sont encore rares ou discrètes. Les Fauvettes à tête noire, les F. grisettes et les Rossignols assurent le concert matinal. Sur les vasières, toujours les mêmes : Chevaliers aboyeurs, Ch. culblancs, Ch. guignettes, Combattant varié et P. Gravelots.

En illustration, petite vidéo de la Grisette et son chant peu harmonieux. Peut-être d'autres photos en soirée.

PS. Pour ceux qui visitent les étangs supérieurs Saint-Hubert, Les Noës, Saint-Quentin-en-Yvelines, je signale que le décret qui porte la création de la réserve nationale des étangs et rigoles d'Yveline (78) est paru au journal officiel (décret n° 2021-404 du 8 avril 2021). Cette réserve devait s'appeler étangs et rigoles du roi Soleil dans le dossier initial. À l'origine du projet, les étangs de Saclay devaient en faire partie, mais ça n'a pas été possible (terrain militaire, département différent etc).

RQN JPN 21avril21_2.jpg
RQN JPN 21avril21_1.jpg
SPG JCD 21avril21.jpg
Pieride JPN 21avril21.jpg
RG SA 19avril21.jpg
GH DQ 21avril21.jpg

Mardi 20 avril 2021

En actualités du jour, 22 Mouettes pygmées ont chassé quelques minutes sur l'étang Vieux puis s'en sont allées. Première Fauvette des jardins et passage en vol d'un Pipit des arbres (détecté au cri par Bruno). On trouve toujours du Pilet, mais les effectifs de Souchets et de Sarcelles d'hiver s'éclaircissent un peu plus chaque jour. Rien de nouveau sur les vasières.

En illustration, clip vidéo (1 min) de jeunes cormorans au nid qui réclament leur nourriture. Notez comme ils tapotent la membrane jaune à la base du bec de l'adulte, puis plongent leur tête dans sa gorge pour provoquer la régurgitation. Autre clip vidéo moins spectaculaire, ce mâle de Pilet sagement sur l'eau. Remarquez les 2 traits blancs qui ne remontent pas très haut derrière la tête (variable d'un individu à l'autre). Plus des photos comme chaque soir...

HC 20avril21_2.jpg
HC AB 20avril21.jpg
GH AB 20avril21.jpg
Colvert DQ 20avril21.jpg
F. grisette JPN 19avril21.jpg
Tarier JPN 20avril21.jpg
Tarier SR 19avril21.jpg

Lundi 19 avril 2021

Les nouveaux arrivants se succèdent sur la réserve. Premier Chevalier sylvain et première Guifette noire aujourd'hui. Les Cigognes ont poursuivi leur route. Apparition de Rougequeues noirs depuis quelques jours. Encore pas mal de Mouettes mélanocéphales. Les Sternes sont très actives avec de nombreux allers retours vers l'étang Neuf et même jusqu'aux Trois Mares. Chez les rapaces, en dehors des nicheurs, les migrateurs (Balbuzards, Aigles bottés, Bondrées...) se font désirer.

En illustration, Rossignol philomèle, espèce difficile à fixer sur un capteur numérique, Fauvette grisette en vol, Rougequeue noir, Pilets, Chevalier culblanc... Bref, de la belle image une nouvelle fois et peut-être plus ce soir !

Oui, avec, entre autres, ce Troglodyte en vol, ce couple de Geais et ce Bourdon dans les fleurs de Colza !

PS. Après échange avec le muséum de Lituanie (Lithuanian Bird Ringing Centre), il semble que notre Grande Aigrette P807 (baguée en mai 2020) n'ait été signalée qu'à Saint-Quentin et à Saclay (pour ceux qui ne se souviennent pas de ce contrôle visuel en automne dernier, voir le rapport 2020). Je n'ai pas pu savoir si elle était revenue sur sa colonie de naissance ou si elle continuait son périple avant de s'engager dans une relation stable 😉.

Rossignol LS 19avril21_3.jpg
Rossignol LS 19avril21_2.jpg
F. grisette DM 19avril21.jpg
F. grisette DM 19avril21_2.jpg
RQN DM 19avril21.jpg
RQN JPN 19avril21.jpg
RQN JPN 19avril21_2.jpg
Culblanc LS 19avril21_2.jpg
Culblanc LS 19avril21_1.jpg
Troglo AM 19avril21.jpg
Geais AM 19avril21.jpg
Bourdon SR 19avril21.jpg
Pilets LS 19avril21.jpg

Dimanche 18 avril 2021

C'est vers le champ nord-ouest près de l'étang Neuf que les objectifs se sont tournés pour voir 4 Cigognes blanches arpenter les sillons tout frais qui mettaient à la portée de leurs becs voraces vermisseaux et autres insectes. Sur l'eau pas grand-chose de nouveau à signaler. Les 5 Pilets s'étaient séparés en 2 "groupes". La Tadorne était partie. Chez les limicoles, signalons un Combattant parmi les habitués de la grande vasière. Les Milans se montrent quand les ascendants sont favorables. Et toujours beaucoup de Mouettes mélanocéphales sur l'eau et dans les champs.

En illustration, vidéo d'un mâle de Chevreuil qui met en pratique le proverbe "comme on fait son lit, on se couche" (piège vidéo, vers 3h du matin). Sinon, quelques photos dont celles des Cigognes plus Alouette, Pipit farlouse, Accenteur, Fauvette grisette... et en soirée, Grand Cormoran contructeur, accouplement d'Aurores et Bergeronnette grise avec son reflet.

Cigognes FH 18avril21.jpg
Cigognes 18avril21_2.jpg
Alouette FH 18avril21.jpg
Accenteur FH 18avril21.jpg
Pipit farlouse FH 18avril21.jpg
F. grisette SR 17avril21.jpg
Gr. Cormoran JPN 18avril21.jpg
Aurore parade JPN 18avril21.jpg
Berg. grise JPN 18avril21.jpg

Samedi 17 avril 2021

De nouveau des dizaines de Mouettes mélanocéphales qui se nourrissent derrière les tracteurs dans les champs, puis viennent se reposer et échanger leurs impressions sur l'eau. Un groupe de Martinets noir est passé en fin de matinée. Chez les canards, encore 5 Pilets et une femelle de Tadorne de belon. Il reste des Souchets, des Sarcelles d'hiver, quelques rares Chipeaux et 6 F. morillons. Les Grèbes huppés sont rares. Seules les Foulques couvent tranquillement, parfois très près de la route.

Quelques illustrations des oiseaux du moment, dont le Martinet, deux Perdrix grises (toujours aussi rares) etc.

Martinet FH 17avril21.jpg
T. motteux FH 17avril21.jpg
Perdrix FH 17avril21.jpg
Choucas AE 17avril21.jpg
FTN AE 17avril21.jpg

Vendredi 16 avril 2021

Le Torcol trouvé hier par Jean-Pierre est bien dans notre zone d'étude (et non pas à plusieurs centaines de mètres des étangs comme je le croyais), c'est-à-dire dans la végétation là où émerge l'aqueduc des Mineurs. Il s'est de nouveau montré ce matin dans le même arbuste ! Cette espèce a beaucoup régressé en Île-de-France. Il en reste 20-30 couples nicheurs. La disparition des vieux vergers et les traitements phytosanitaires sont les principales causes de sa quasi-disparition. Il était commun au début du XXième siècle et il restait seulement 150 à 200 couples au début des années 1980. Il niche encore en forêt de Fontainebleau. En dehors de ce triste constat, les Mouettes mélanocéphales paraissaient moins nombreuses ce matin, mais toujours bruyantes, les Sternes pierregarins se chamaillaient et les Petits Gravelots paradaient.

En illustration, ambiances sonore et visuelle de la plate-forme des sternes. Images du Torcol de ce matin, Freux au bec difforme (ça arrive chez les individus âgés), Traquet motteux (il en reste dans les champs qui jouxtent la réserve). Mais on est loin de voir disparaître les mottes sous les groupes compacts de Motteux comme c'était le cas jadis 😉. Notez que ce sont des migrateurs d'Europe du Nord et non pas encore des "groenlandais" (qui ont le ventre plus coloré de roux et qui passent plus tard). Également, Fauvette grisette et Tarier pâtre mâle.

Torcol 16avril21.jpg
Torcol JPN 16avril21_1.jpg
T. motteux 16avril21.jpg
Lievre DM 16avril21_1.jpg
Lievre DM 16avril21_2.jpg
Freux 16avril21_3.jpg
Grisette JPN 16avril21.jpg
Tarier JPN 16avril21.jpg

Jeudi 15 avril 2021

Mais que font toutes ces Mouettes mélanocéphales à Saclay ? Des dizaines encore ce matin qui couvraient les cris des Sternes pierregarins. Pourquoi font-elles une halte si longue sur nos étangs ? Est-ce le froid anormal qui les bloque et/ou la présence de ressources alimentaires dans les champs qui les attire ? En tout cas, ce n'est pas à Saclay qu'elles trouveront des îlots sableux pour construire leurs nids. La seconde identifiée par sa bague 3802 a également été marquée à Anvers lors de l'été 2018, mais elle n'a pas été aussi voyageuse que la 3807. Elle est passée par l'Angleterre puis  a séjourné plusieurs fois sur les côtes du Finistère. Je ne vous cache pas qu'il y a des limicoles, mais aucune espèce nouvelle pour 2021 😇.

En illustration provisoire (vers 17h30), aperçus des groupes de Mélanocéphales ce matin et exemple d'ambiance sonore enregistrée au smartphone. Plus Geai qui prépare son nid, Grèbes huppés en parade envol de Souchet.

En soirée, Fauvette à tête noire, Pinson des arbres et surtout Torcol fourmilier, qui n'a pas été photographié sur les étangs, mais à quelques centaines de mètres vers Orsigny. Comme les photos de cette espèce sont rares...

melanos 15avril21PLM
00:00 / 00:32
GH JPN 14avril21.jpg
Geai JPN 14avril21_2.jpg
Souchet SR 15avril21.jpg
Torcol JPN 15avril21.jpg
pinson JPN 15avril21.jpg
FTN JPN 15avril21.jpg
Melanos 15avril21_1.jpg
Melanos 2 15avril21.jpg

Mercredi 14 avril 2021

L'ambiance sonore était de nouveau "saturée" par les Mouettes mélanocéphales. Environ 150 au dortoir ou pré-dortoir ce soir. On peut légitimement se demander ce qu'elles font là. Hé bien, elles sont en transit vers le nord, là où elles sont nées. Mais les sites de reproduction s'amenuisent et elles cherchent de nouveaux lieux pour nicher et notamment en Île-de-France. Rappelons qu'il y avait une vingtaine de couples nicheurs en sud Seine-et-Marne entre 1998 et 2000 et qu'il y en a près d'un millier dans notre région maintenant (presque tous en Seine-et-Marne). Hier, Denis a réussi à photographier 2 individus en vol, bagués. Celle marquée 3807 a été baguée en Belgique (près d'Anvers) en 2018, contrôlée au Pays de Galles en juillet, de nouveau à Anvers en 2019, puis dans le Devon (Angleterre) en sept. 2020, au Portugal en déc. 2020, enfin à Saclay hier. Premier Martinet noir ce matin !

En illustration, de la variété, dont ce superbe renard photographié en journée par André vers Orsigny.

Renard AE 14avril21_2.jpg
Renard AE 14avril21_1.jpg
Renard AE 14avril21_4.jpg
Renard AE 14avril21_3.jpg
Chevreuil dans l'eau SA 13avril21.jpg
Guignette JPN 14avril21.jpg
Cygne DQ 14avril21.jpg
Souchet DQ 14avril21.jpg
Tarier JPN 14avril21.jpg
Milan JPN 14avril21.jpg
Pinson JPN 14avril21.jpg
FTN JPN 14avril21.jpg