top of page

Lundi 15 juillet 2024

Les Blongios sont visibles sur l'étang Neuf par tous ceux qui ont la patience de les attendre. Il faut tout de même rester entre 30 et 60 min pour en voir un pendant quelques secondes. Cet après-midi, le mâle est passé sur la rive sud, hier Adrien a signalé le mâle également et un jeune probable. Sinon, sur l'étang Vieux, les 3 Hérons pourprés n'ont pas été revus. Les jeunes hérons blancs (Garzettes et Garde-bœufs) activent leurs ailes et sont encore nourris par les adultes. Des images très récentes et variées.

SPG JPN 14juil24_2.jpg
SPG JPN 14juil24_1.jpg
GH JPN 14juil24.jpg
Lapin JPN 14juil24.jpg
H. rustiques JPN 14juil24.jpg
Etourneaux JPN 14juil24.jpg
Foulque JPN 14juil24.jpg
Epipactis helleborine 14juil24.jpg
Chrisis ignita 14juil24_3.jpg
Bourdon  15juil24.jpg

Dimanche 14 juillet 2024

On espérait un défilé de migrateurs, voire un feu d'artifice de raretés*, mais sans avoir de tels évènements ornithologiques, on a tout de même eu la bonne surprise de voir des Hérons pourprés dès le matin. Il y en avait 3 finalement et non 2 comme je l'ai annoncé sur les ondes ce matin. Au dortoir (c'est 16h30 pour les Pourprés...), ils se sont posés sur l'îlot sud. On a déjà eu jusqu'à 5 ind, mais ça remonte aux années 1960. C'est la fête aux hérons cette année à Saclay ! Autre infos notable, Adrien a entendu un Phragmite des joncs sur l'étang Neuf. C'est la première donnée pour 2024, mais pas certain qu'il s'agisse d'un nicheur de l'année, plutôt d'un migrateur.

Sur une des photos, vous les distinguerez tous les 3. Ce sont des jeunes (peut-être de l'année) en migration vers l'Afrique tropicale.

* Je sais, c'est un peu facile 😉

H. pourpres 14juil24_6.jpg
H. pourpres 14juil24_2.jpg
H. pourpre 14juil24_5.jpg
Garzette 14juil24_1.jpg
HGB JPN 14juil24.jpg
Coucher JPN 14juil24.jpg

Samedi 13 juillet 2024

Comme les oiseaux étaient calmes, on s'est plutôt penché sur les insectes. Il faut d'ailleurs bien chercher pour trouver de nouvelles espèces de longicornes, libellules ou papillons. On ne retrouve même pas celles qui ont émergé il y a 15-20 jours. Les jeunes Gazettes (il en reste au moins 6 sur les nids) et les 2 jeunes Garde-bœufs regardaient le monde depuis leur perchoir habituel. Chez un couple de Grèbes huppés, un jeune tentait lui-même de capturer des proies tandis que l'autre continuait à réclamer aux parents. Peut-être que ça rappelle quelque chose à certains des lecteurs...

Dans les images du jour, en haut les coléoptères, en bas 3 autres ordres (odonates, hétéroptères, mécoptères).

Lagria hirta FH 13juil24.jpg
Lepture tachetée FH 13juil24.jpg
Lepture fauve FH 13juil24.jpg
Coccinelle 22 FH 13juil24.jpg
O. cancellatum 13juil24.jpg
Pentatoma rufipes FH 13juil2.jpg
Panorpa communis 13juil24.jpg

Vendredi 12 juillet 2024

Rien de particulier à signaler ce jour, enfin à partir de cet après-midi parce que ce matin, c'était un peu humide et frais. Sur le radeau des sternes (celui de l'observatoire), un regard attentif a permis de distinguer 5 jeunes volants, 2 poussins, plus des œufs non éclos. Je continue à craindre un bilan de naissances (jusqu'à l'envol) mitigé chez les Pierregarins pour 2024 avec 28 nids tout de même ! Mais les conditions météos en sont en partie la cause. Quant aux hérons blancs, ils peuplent les abords de la réserve. Des jeunes Garzettes capables de voler ont rejoint des adultes. Pas vu la queue d'un limicole, mais les nouvelles du soir en donneront peut-être l'écho.

On se contentera de 2 petites vidéos, le jeune chevreuil (probablement celui déjà présenté) et le radeau sur lequel on distingue des sternes de tous âges.

Radeau SPG 12juil24.jpg

Jeudi 11 juillet 2024

Mais qu'est-ce qui est passé par la tête de ce Héron cendré pour qu'il aille se percher sur la plate-forme des sternes ? S'il convoitait un poussin pour son petit déjeuner, alors oui, on peut le comprendre. C'est gourmand-croquant d'après le guide gastronomique de l'ardéidé sans frontière. Mais si c'est le cas, l'a-t-il vraiment apprécié, lui qui avale tout cru la moindre proie à sa portée ?

Quelques illustrations dont 3 images du Cendré qui a osé s'introduire sur le territoire des autres, et le Gamma (Polygonia C-album) dont vous devinerez le C blanc dans son profil. L'aqueduc des Mineurs est un ruisseau verdoyant (de lentilles d'eau) et calme après un printemps qui l'a connu torrent tumultueux.

HC & nids SPG 11juil24_3.jpg
HC & nids SPG 11juil24_9.jpg
HC & nids SPG 11juil24_7.jpg
Aqueduc Mineurs 11juil24_2.jpg
GH SR 8juil24.jpg
Polygonia C album 11juil24.jpg
Polygonia C. 11juil24_1.jpg
aqueduc Mineurs 11juil24_1.jpg

Mercredi 10 juillet 2024

J'ai senti comme une pointe de jalousie chez le Héron cendré. Il n'y en a que pour les aigrettes et les garde-bœufs, devait-il penser dans sa petite tête. Il n'a "plus une plume sur le caillou" ou presque ! Et se tortiller ne lui donne pas fière allure. Ça reste entre nous, si j'ai des remarques demain de la communauté des Cendrés, je saurai d'où ça vient 😉. Parmi les illustrations, une petite discrète des sous-bois : la Circée de Paris (2024 !) ou Herbe aux sorcières (astringente mais non toxique d'ailleurs).

HC 10juil24_1.jpg
HC 10juil24_2.jpg
HC KB 9juil24.jpg
Circee de Paris 10juil24.jpg
Foulque JPN 9juil24.jpg
Jeunes foulques KB 9juil24.jpg
Ramier JPN 9juil24.jpg

Mardi 9 juillet 2024

Ça y est, la situation s'est éclaircie au niveau de la cohabitation, tout au moins dans la colonie de hérons de la rive sud. Ce que je pensais être un 3ème nid de Garzettes (celui de droite quand on regarde depuis la route) est en fait celui des Hérons garde-bœufs ! En effet, les adultes sont venus nourrir 2 jeunes bien développés, ce qui a permis d'avoir la réponse à nos interrogations. Ainsi, il y aurait 2 couvées de 4 jeunes de Garzettes et une couvée de 2 jeunes de Garde-bœufs. C'est la conclusion du jour et elle semble correspondre aux observations partielles des dernières semaines. On voit encore un ou deux adultes de Milans noirs. Je n'ai pas de nouvelles des 2 jeunes, mais il devrait y en avoir au moins un prêt à l'envol. Remarquez sur les photos ci-dessous un adulte au plumage bien usé. Enfin, j'ai retrouvé une belle station d'Érythrée élégante (Centaurium pulchellum), taxon découvert pour la première fois sur la vasière ouest de la  réserve en juillet 2023.

Garzette vol JPN 8juil24.jpg
Garzette 9juil24_1.jpg
Garzette JPN 8juil24_1.jpg
Garzette KB 8juil24.jpg
Milan JPn 8juil24_3.jpg
Milan JPN 8juil24.jpg
GH JPN 8juil24_1.jpg
GC KB 8juil24.jpg
Geai JPN 8juil24.jpg
Petite centaurée délicate 9juil24_1.jpg

Lundi 8 juillet 2024

L'observation des nids de Garzettes ce matin a révélé un nouvel effectif de juvéniles par nid. Tenez-vous bien, 4 jeunes pour chacun des 2 nids les plus anciens et au moins un pour le 3ème. La vidéo ci-dessous, prise depuis la route, tente une nouvelle fois de vous montrer l'activité de tout ce petit monde plein de vitalité. Rappelons de nouveau qu'il s'agit du premier cas de reproduction de ce héron à Saclay. On n'en sait toujours pas plus sur les Garde-bœufs. Il y en avait un, adulte, à Viltain. Les derniers Martinets passent et repassent discrètement. Vers la mi-juillet, on n'a plus que des retardataires. Une seule Guignette sur la vasière ouest.

Garzette JPN 7juil24_1.jpg
Garzette JPN 7juil24_2.jpg
Foulque JPN 7juil24.jpg
Etourneau JPN 7juil24.jpg

Dimanche 7 juillet 2024

Le relevé botanique du 3 juillet a permis de retrouver Poa palustris (Pâturin des marais) sur la rive sud (zone ouverte). Heureusement, car sur la rive ouest, les Iris et les menthes ne laissent plus la place à cette plante rare et protégée dans notre région. Par contre, Laphangium luteoalbum (Cotonnière blanc jaunâtre) et Rumex maritimus (Patience ou Rumex maritime) semblent avoir disparu. Mais on vérifiera en septembre.

Sinon, le Blongios a (enfin) été revu, pas très loin de la route. La preuve en photo grâce à Jean-Pierre !

Les 3 jeunes Garzettes les plus avancées et les plus démonstratives sont en vidéo et en photo ci-dessous. C'est l'époque du passage des goélands bruns et leucophées. On les retrouve dans les champs également. Je rajoute 2 plantes de la semaine dernière dont Limosella aquatica (la limoselle, protégée en IDF et déterminante ZNIEFF) qui forme des tapis comme on n'a jamais vu et Rorippa amphibia (Rorippe amphibie) dont on a trouvé quelques malheureux pieds là où elle était abondante dans les années 1980.

Garzettes 3 jeunes JPN 7juil24.jpg
Blongios JPN 7juil24_2.jpg
Blongios JPN 7juil24_1.jpg
Goeland brun LS 6juil24.jpg
Goel 19juil23_1.jpg
Limoselle 3juil24.jpg
Rorippa amphibia 3juil24.jpg

Samedi 6 juillet 2024

Ce n'est pas aujourd'hui que nous aurons encore les idées claires sur la natalité des Garzettes à Saclay. Sur un nid, j'ai découvert qu'il y avait 3 jeunes et non 2 ! Il va nous falloir encore un peu de temps et beaucoup d'attention pour connaître le fin mot de cette première reproduction. Quant au Héron garde-bœufs, on reste sur des questions plutôt que des réponses. Ce matin, 4 chassaient l'insecte à Viltain, puis ont disparu sans laisser d'adresse. Hier soir (vers 23h pour les chiroptères...), on entendait un cri plaintif typique, celui d'un jeune Hibou moyen-duc. Un peu loin des étangs, mais ce hibou est parfois visible autour de la réserve.

Pour ceux qui ne connaissent pas ce cri, un échantillon en mp3 enregistré sur place et la représentation du sonagramme. Une garzette qui frissonne, séquence de pêche pour une Pierregarin et Cygne au coucher.

Hibou moyen-duc 5juil24
Hibou moyen duc 5juil24.png
Garzette JPN 5juil24.jpg
SPG JPN 5juil24_2.jpg
SPG JPN 5juil24_1.jpg
SPG JPN 5juil24_3.jpg
Cygne contre jour 5juil24.jpg

Vendredi 5 juillet 2024

L'impact du chat domestique sur les oiseaux et les micro-mammifères n'est plus à démontrer. Il est réparti sur l'ensemble de la planète (sauf en Antarctique) et détruit notamment des milliards d'oiseaux chaque année. Mais des études sont toujours en cours pour savoir comment les espèces communes (les plus touchées bien sûr) s'y adaptent*. Quant aux espèces en voie de disparition, on ne sait pas bien quel est le rôle du chat domestique dans l'ensemble des facteurs qui contribuent au déclin de leurs populations.

Ce matin, il y avait du "monde au balcon" à Saclay. J'entends par là des "hérons blancs" qui battaient des ailes depuis leur nid pas très douillet. Ai-je vu 3 x 2 jeunes de Garzettes ou seulement 2 x 2 avec une couvée de Garde-bœufs ? Leur agitation permanente et le vent de SW qui faisait vibrer les optiques ne m'ont pas permis de conclure. Demain nous apportera peut-être la réponse.

Des photos de chats "noir et blanc" (j'ai toutes les variantes) issues des pièges photos ces 2 dernières années. La qualité est faible car ce sont des captures d'écrans extraites de vidéos.

* J'étais à une thèse sur le sujet ce matin 😉

Chat4_edited.jpg
Chat1_edited.jpg
Chat2_edited.jpg
Chat 5.png
Chat3_edited.jpg

Jeudi 4 juillet 2024

Passage éclair ce matin. Les 2 jeunes Gazettes observaient de nouveau le monde qu'elles devront explorer. De loin, on ne les sentait pas très motivées... Hier Suzanne a vu la première Bondrée de l'année ! Le printemps pluvieux ne l'a pas incitée à migrer par Saclay. Le couple de Busard des roseaux n'est pas venu tenter une nouvelle nidification. Mais est-ce lié à la météo ou à d'autres facteurs comme le bruit de la 118, les kayaks qui frôlent les roseaux, le manque de proies etc ?

Ce soir Laurent me signale un Chevalier sylvain.

Parmi les Orthoptères vus hier, et pour ceux qui ne les aiment pas seulement grillés à l'apéro, un Criquet marginé. Remarquez les ailes en cours de formation. Quant au Cuivré, il s'est fait grignoter la base des ailes...

Bondree SR 3juil24.jpg
Sylvain LS 4juillet24.jpg
Criquet marginé 3juil24_3.jpg
Cuivre commun 3juil24_1.jpg
Portecoupe 4juil24.jpg
Criquet marginé 3juil24_2.jpg

Mercredi 3 juillet 2024

En matinée, 2 jeunes Garzettes prenaient le frais en compagnie d'un parent. Il n'y avait d'ailleurs rien d'autre à prendre à Saclay vers 9h. Heureusement, l'après-midi fut douce et sèche, ce qui a favorisé le relevé entomo-botanique sur la zone d'étude sud (celle qui a été ouverte en octobre 2018, pour rappel). Si la botanique a été à la hauteur des attentes selon l'expert Philippe Jauzein qui l'a assurée, l'entomo a été "molle", avec peu d'espèces de libellules et de coléoptères. Par contre, les orthoptères étaient bien présents, à l'état immature certes, mais septembre paraît prometteur lorsqu'ils auront atteint la taille adulte.

Une petite vidéo prise depuis la route et fortement "croppée" montre les 2 jeunes avec un adulte, plus 2 photos. Sinon des images d'hier.

PS. Le tremblement de la vidéo (focale eq. à 1200 mm) vient de la vibration de l'air et non pas de l'opérateur 😉

garzettes juv 3juil24_2.jpg
Garzettes juv 3juil24_1.jpg
SPG LS 2juil24.jpg
Garzette LS 2juil24_2.jpg
Garzette LS 2juil24_1.jpg
Colombins LS 2juil24_1.jpg
Philippe Jauzein 3juil24.jpg

Mardi 2 juillet 2024

Après le second relevé des pièges-photos, j'ai fait un geste, un pas, vers le Blongios en allant l'attendre au fond de l'étang Neuf. Vous croyez qu'il aurait fait l'effort de se montrer ? Pas du tout. Et c'est en m'arrêtant rapidement vers 14h sur la D446 que j'en ai vu un, rasant les eaux (toute honte bue !) et plongeant dans les phragmites à la pointe de la rive sud (là où Denis me l'avait signalé). Comme quoi, nos anciens n'avaient pas tort de le traiter de Petit Butor ! Sinon, sur l'étang Vieux, rien ne bouge. Enfin si, les Garzettes poursuivent leur estivage tandis que Bernaches et Cygnes "meublent" les eaux.

Pour montrer que nous ne sommes pas rancuniers, 6 photos de Blongios en vol, issues des archives (prises en juillet et août !), jeunes Grisettes grisées d'insectes, Garzette à l'affût d'un gardon, et coléoptères captés au smartphone tout en évitant orties, ronces et chardons dans la végétation luxuriante (larve de coccinelle et Téléphores fauves en amoureux).

Blongios DM 30aout21_1.jpg
Blongios SR 30juil23.jpg
Blongios DA 5juin23.jpg
Blongios JPN 11aout23_1.jpg
Blongios nain FH 24juil21.jpg
Blongios JCC 18juin23_2.jpg
Garzette KB 1er juil24.jpg
Jeunes F. grisettes.jpg
Larve coccinelle 2juil24.jpg
Rhagonycha fulva 2juil24.jpg

Lundi 1er juillet 2024

Nouvelle journée de relevés des pièges photos. Ça revient tous les 10 jours... Le niveau est descendu un peu. Du coup, un Petit Gravelot s'y nourrissait, peut-être bien venu de la mare dite du chemin d'Orsigny, où ils se sont reproduits. Cette mare est d'ailleurs sèche à présent. On voyait également un Chevalier aboyeur côtoyant moult Rieuses. Seulement 2 jeunes Sternes capables de voler. C'est peu, mais ils peuvent élever des jeunes jusqu'en août. C'est déjà arrivé. On sent comme un parfum de fin de nidification et de début de la migration postnuptiale.

La vidéo montre un jeune renard, déjà grand, explorant son environnement entre chien et loup (d'où ce N&B très clair).

Dimanche 30 juin 2024

​On termine la moitié de l'année avec 144 espèces observées (on a fait mieux, et souvent moins bien), mais le plus important, ce sont les bonnes nouvelles de nidification annoncées les derniers jours. L'effectif de Garzette augmente un peu chaque jour. Ce matin, 18 ind. (sans les juvéniles) répartis un peu partout sur l'étang Vieux. Les Chevaliers culblancs se comptent sur les doigts d'une main, mais on m'en signale d'autres dans les mares sur le plateau de Saclay et au bord des étangs le long du cours de la Bièvre. Si la première Guignette s'est montrée cette semaine, le "gros des troupes" arrivera en juillet. Comme écrit le 30 juin 2023 : "les Blongios sont toujours trop discrets au goût de tous". On les attend plus démonstratifs avec une impatience non dissimulée 😉. Le champ qui jouxte la rive ouest a été fauché ce matin. Si l'idée était de "faire du foin", c'était réussi dans tous les sens de l'expression ! Vivement les moteurs électriques silencieux pour ces engins. Hérons, Milans et Buses se disputaient les insectes et micro-mammifères qui n'ont pas échappé aux mâchoires du monstre.

HC 30juin24.jpg
Milan 30juin24_1.jpg
Garzettes 30juin24.jpg
Garzette CP 30juin24.jpg
GH CP 30juin24.jpg
Chalcolestes BT 30juin24.jpg
Sympetrum striolatum 29juin24_1.jpg
Sympetrum striolatum 30juin24_1.jpg

Samedi 29 juin 2024

La nidification du Blongios, la reproduction d'un couple de Hérons garde-bœufs et de 2 Aigrettes garzettes ont été les bonnes nouvelles de juin. Le nombre important d'aigrettes non nicheuses tout le mois présage d'une installation d'autres couples l'an prochain. Par contre, on peut déplorer l'absence du Phragmite des joncs, de la Rousserolle verderolle, sans oublier ceux qui peuplaient le pourtour arbustif comme le Pipit des arbres, le Tarier pâtre ou le T. des prés. On avait espéré le retour du Bruant proyer il y a 2 ans, mais il n'est pas réapparu. Quant à la reproduction de la Sterne pierregarin, on fera le bilan fin juillet. 

Les étangs de Saclay sont classés en ZNIEFF de type 1 (https://inpn.mnhn.fr/programme/inventaire-znieff/presentation) depuis 1994*. Seuls les oiseaux et quelques végétaux rares ont été pris en compte. Depuis, nous (bureaux d'étude et observateurs locaux) avons identifié bien d'autres déterminants ZNIEFF* (insectes, mammifères) qui vont permettre d'enrichir le dossier. Travail en cours à la veillée pour rassembler les infos 😉.

Si je reçois des photos originales ce soir...

* Une mise à jour a été faite en 2013, mais malheureusement avec des erreurs dues à la confusion entre plateau de Saclay et étangs de Saclay.

** https://www.drieat.ile-de-france.developpement-durable.gouv.fr/liste-des-habitats-et-especes-determinants-de-a3340.html

Vendredi 28 juin 2024

Entre juillet et septembre, on se penche (pas trop quand même) sur la végétation. Notamment sur la rive ouest (zones inondables / exondables) et la zone d'étude sud, celle qui a été ouverte en octobre 2018. Pour celle-ci, une photo depuis le sol et une depuis le drone, plus "parlante", vous montrent les 3 groupements végétaux qui se sont bien établis en presque 6 ans après l'élimination d'une partie des saules. Le niveau d'eau très haut de ce printemps leur a été bénéfique. La phragmitaie (roselière) avec principalement Phragmites australis, la jonçaie (ou jonchaie) avec Juncus effusus, et quelques espèces de Carex. Plus à gauche (sur la photo du drone), une mégaphorbiaie (pour simplifier) avec nombre d'hygrophytes (Lysimachia sp. Mentha sp. ou Lythrum salicaria...). Enfin, sur la droite, on retrouve les saules et la zone arborée (sur terre sèche) qui se prolonge jusqu'au chemin de ronde. Pour terminer avec cette session végétale, remarquez le développement considérable en 12 jours des herbes aquatiques (Naïade) immergées autour du radeau des Sternes pierregarins. J'ai rajouté 2 insectes pour équilibrer 😎.

rive sud 28juin24.jpg
Zone d'étude sud 28juin24.jpg
Chiasma clathrata28juin24_2.jpg
Chrysolina polita 28juin24.jpg
Radeau SPG 14juin24.jpg
Radeau SPG 26juin24.jpg

Jeudi 27 juin 2024

L'observation attentive de la colonie de la rive sud a permis à Bruno de détecter un seconde couple de Garzettes avec 2 jeunes plus âgés que ceux repérés hier. Ils sont blancs et se dressent vers le parent à son arrivée. Ainsi, comme nous le soupçonnions depuis un mois environ, il y a bien 2 couples de Gazettes et tous deux ont réussi leur reproduction. Un succès pour Saclay ! À côté de ça, il nous manque les quelques espèces de passereaux que nous avons déjà évoquées.

Les Blongios sont toujours discrets et, d'après les observations de Denis, il semblerait que la rive sud soit seulement leur lieu de capture de proies. Le nid serait plutôt au fond de l'étang Neuf. À confirmer.

Le bruit de fond permanent du plateau de Saclay se situe entre 0 et 1000Hz. Il ne semble pas impacter la communication de la plupart des passereaux chanteurs qui utilisent des fréquences bien au-delà de 1000Hz. Mais qu'en est-il de ceux dont la voix ne dépasse pas cette valeur ? Serait-ce un des facteurs de leur disparition en Île-de-France ?

Dans les illustrations, vous trouverez un enregistrement des Tourterelles des bois et turques. Elles sont accompagnées d'autres espèces bien sûr (Loriot, Fauvette à tête noire etc). L'extrait du sonagramme vous montre la différence de roucoulement des 2 espèces.

Tourterelle des bois 27juin24
Tourterelle turque 27juin24
Garzette 25juin25_9.jpg
Garzette JPN 25juin24.jpg
Sonagrammes 2 tourterelles.png
poule d'eau JPN 25juin24.jpg
SPG JPN 25juin24.jpg
Sympetrum nervures rouges YT 25juin24.jpg

Mercredi 26 juin 2024

Hé bien, si ce n'est pas tous les jours, c'est un jour sur deux ! Le passage du drone du SIAVB cet après-midi a permis de repérer un nid d'Aigrette garzette avec un adulte qui protège 2 poussins (au moins 2) ! Comme pour le H. garde-bœufs, c'est la première preuve de reproduction de cette aigrette à Saclay, même si elle avait déjà construit des nids en 2016 et après. Les photos sont prises d'assez haut, mais suffisent pour distinguer qu'il s'agit bien d'une Garzette avec ses 2 poussins tout gris.  Par contre, chez les Sternes pierregarins, on ne voit pas beaucoup de jeunes prêts à voler. À suivre...

Quant au Blongios, il fait de timides apparitions le soir à ceux qui ont la patience de l'attendre. Enfin, avec la chaleur, les 2 étangs se couvrent de végétation aquatique.

Nid Garzette 26juin24.jpg
Poussins Garzette 26juin24.jpg
Garzettes 25juin24_8.jpg
Garzette vol JPN 25juin24.jpg
Blongios JPN 25juin24.jpg
berg ruisseaux JPN 25juin24.jpg
Mes charbo JPN 25juin24.jpg
SPG JPN 23juin24.jpg
GH & poisson DA 25juin24.jpg
GH et poisson JPN 25juin24.jpg
GH et Poisson JPN 25juin24_2.jpg

Mardi 25 juin 2024

On n'a pas tous les jours de grandes nouvelles concernant les nicheurs. Petite satisfaction tout de même ce matin avec la découverte d'un second chanteur de Tourterelle des bois. Rappelons que nous avons vécu des années sans un seul couple nicheur à Saclay.

Chez les Garzettes qui ne couvent pas (mais y en a-t-il qui couvent ?), on continuait à se préparer en matinée aux JO (jeux ornithologiques) pour les épreuves de splashes. Remarquez cette Thomise variable (araignée blanche) mimétique sur une marguerite qui se "paye" une abeille au petit-déj.

La petite vidéo n'est pas de bonne qualité, mais elle montre 2 renardeaux qui restent devant le seul piège-photo présent sur un chemin qui fait 600 m. C'est bien possible qu'il y ait un terrier sur la réserve finalement.

Blongios JPN 23juin24_3.jpg
Crecerelle JPN 23juin24.jpg
Garzette 25juin24_2.jpg
SPG KB 24juin24.jpg
SPG JPN 23juin24_2.jpg
Thomise variable 24juin24.jpg
Calopteryx eclatant 25juin24_2.jpg

Lundi 24 juin 2024

La nouvelle importante de la journée est la preuve du premier cas de reproduction du Héron garde-bœufs à Saclay. L'an passé, les 2 couples avaient pondu des œufs, mais aucun n'avait éclos. La vidéo scoop de François est un peu "chaotique" car prise à 400 m de distance et à main levée, compte-tenu de la découverte surprise du comportement des 2 adultes. On distingue l'arrivée d'un des parents, le second est plus bas, puis s'envole. On devine un ou deux juvéniles qui réclament et sont nourris. Sinon, le mâle et la femelle de Blongios nains ont été revus aujourd'hui toujours vers la rive sud de l'étang Neuf. Remarquez ce comportement des 2 adultes sur la superbe première photo.

En plus de la vidéo des HGB, quelques photos parmi toutes celles reçues hier. J'ai dû choisir les mieux définies en fonction de la situation des oiseaux.

Blongios couple JPN 23juin24.jpg
Blongios DA 22juin24.jpg
Blongios JPN 23juin24_2.jpg
Blongios JPN 23juin24_1.jpg
SPG JPN 23juin24_1.jpg
Garzette JPN 23juin24_1.jpg
Faucon hobereau JPN 23juin24.jpg
Foulque et ecrevisse JPN 23juin24.jpg

Dimanche 23 juin 2024

Les Blongios commencent à se montrer plus complaisants, plus faciles à observer et même à photographier. C'est le signe qu'un jeune au moins a vu le jour et qu'il réclame sa part de bonheur. Quatre nouvelles espèces de libellules sont apparues. Nous atteignons un total de 17 pour 2024. C'est modeste en regard d'autres sites franciliens, même de beaucoup plus petite taille. Mais depuis 2020, nous n'avons pas dépassé 20 espèces sur l'année !

Le niveau d'eau est trop haut pour accueillir un couple nicheur de Petits Gravelots sur l'étang Vieux. En revanche, la mare qui se trouve au début du chemin de la ferme d'Orsigny a présenté un milieu favorable pour ce limicole. J'ai suivi le couple régulièrement et eu la bonne surprise ce matin de découvrir 2 jeunes volants ! Notez le cou du mâle avec un collier noir anormalement large. Il gonfle son plumage et paraît bien plus gros que la femelle.

Si je reçois d'autres photos ce soir, je les montrerai demain, sauf bien sûr s'il y a un scoop 😉

Blongios fem BT 23juin24.jpg
Rousserolle BT 23juin24.jpg
Rousserolle YT 23juin24.jpg
Libellule 4 taches YT 23juin24.jpg
Anax napolitain YT 23juin24.jpg
Anax imperator YT 23juin24.jpg
Petits gravelots 23juin24_1.jpg
Crocothemis YT 23juin24.jpg
Orthetrum reticule 23juin24.jpg
Petit Gravelot juv 23juin24.jpg

Samedi 22 juin 2024

La matinée a mal commencé, mais elle s'est rattrapée vers 11h. Du coup il faisait chaud sous les habits de pluie 😏. Comme c'était jour de relevé des pièges photos, les regards vers les oiseaux n'ont pas été insistants . Évidemment, il y avait les sternes et les aigrettes telles des points blancs en mouvement permanent. Les observateurs de l'après-midi ont revu le Faucon hobereau diminuer les populations de libellules et un Blongios côtoyer les phragmites. On devrait voir passer les Chevaliers culblancs (rappelons que les premiers sont montés en mars !), mais le niveau est trop haut pour les inciter à venir patauger. Il y en avait entre 15 et 20 en juin 2023. Avec toute cette eau, on va voir quel sera l'impact sur la végétation en comparaison avec les années précédentes.

Quelques photos prises hier, peut-être d'autres en fin de soirée.

saclay26_09saclay_DxO.jpg
saclay26_79saclay_DxO.jpg
saclay26_173saclay_DxO.jpg
saclay26_83saclay_DxO.jpg
Crecerelle SJ 22juin24.jpg
SPG SJ 22juin24.jpg
Milan SJ 22juin24.jpg

Vendredi 21 juin 2024

Repas bien arrosé pour les Garzettes ce matin sur la rive ouest. Mais elles semblaient toujours marcher droit,  et même capables de retrouver leur partenaire dans la colonie où elles sont soupçonnées nicher. Si la visite matinale fut brève, je l'ai complétée par une seconde en début d'après-midi. Le couple de Blongios nains s'est montré lors d'un vol court sur la rive sud de l'étang Neuf, puis a disparu dans les phragmites sans tambours ni trompettes (dommage pour un 21 juin !). Voilà pour les maigres nouvelles du jour. Avec l'afflux de visiteurs ce WE, espérons des sensations fortes, tout au moins dimanche. L'astre solaire devrait se montrer plus généreux...

Quelques images d'hier.

Crecerelle SR 21juin24_1.jpg
Crecerelle SR 21juin24_2.jpg
Crecerelle SR 21juin24_3.jpg
GH DQ 20juin24_2.jpg
Grebes huppes jeunes DQ 20juyin24.jpg

Jeudi 20 juin 2024

En revoyant Les Oiseaux de Georges Braque au musée du Louvre (plafond de la salle Henri II), je me suis demandé quelle espèce l'avait inspiré. Ne seraient-ce pas les sternes lorsqu'elles se chamaillent (jour et nuit d'ailleurs) ? Picasso avait accusé Braque d'avoir copié ses colombes, mais avouez que l'on retrouve le comportement des Pierregarins comme le montrent les photos d'archives ci-dessous. Certes, il manque les astres de la nuit et les ailes ne collent pas, mais cela a-t-il de l'importance en regard de l'attitude ? 😇

Ce matin, une Spatule blanche adulte (nuque "mulet") arpentait la rive sud. Pas eu le temps de la détailler plus d'une minute, car elle a pris un envol décidé pour se diriger plein ouest. La photo captée "à l'arrache" en contre-jour et sous un ciel gris montre une extrémité du bec anormale (malformation possible). Elle avait été nominée le 9 juin dans les espèces probables du mois. Déjà signalée en avril, on la reverra sans doute d'ici la fin de l'année.

Oiseaux de Braque.jpg
conflit de SPG_2.jpg
SPG DA 8avril19_3.jpg
SPG DA 8avril19_2.jpg
conflit de STP_1.jpg
Spatule 20juin24_1.jpg
Coucher HC 20juin24.jpg

Mercredi 19 juin 2024

Fin juin et en juillet, on commence à voir les jeunes de l'année se disperser autour des zones de reproduction. Parfois les parents les accompagnent, parfois non. Les jeunes Mouettes rieuses nées ce printemps se distinguent par la couleur brune de leurs plumes, ce qui n'est pas à leur "avantage" entre-nous 😏. On les croirait mazoutées. Elles perdent ces parures poly-colorées progressivement pour des plumes blanches, mais pas sur l'ensemble du corps. Les ailes conservent des rémiges dont les teintes varient du marron au noir. Il leur faut 3 ans pour acquérir le plumage adulte. Les photos ci-dessous montrent quelques états de ces variations de plumage. La 4ème photo présente le plumage de 1er hiver.

J'ai reçu une photo d'un jeune Héron garde-bœufs accompagné d'un adulte. Elle provient de la vallée de l'Essonne où l'espèce n'est pas connue pour nicher... Remarquez la couleur rose pâle du bec et les pattes grises de ce jeune au cas où vous en verriez à Saclay. Ce serait enfin la preuve d'une reproduction réussie ! Quant à la jeune Garzette, elle est moins facile à distinguer de l'adulte. Normalement les lores (partie entre le bec et l'œil) ne sont pas jaunes et elle ne porte pas les "fanfreluches" de plumage que présentent les parents à cette époque.

Mouette jeune 19juin24_1.jpg
HGB ad & juv ENS 91.jpg
Mouette jeune 19juin24_2.jpg
Mouette juv PG 12juil22.jpg
Mouette rieuse DA 26fev21.jpg
Garzettes 19juin24_1.jpg
GH KB 17juin24.jpg

Mardi 18 juin 2024

Court séjour sur la réserve ce matin. Même si la pluie du matin n'arrête pas le pèlerin, faut qu'on n'oublie pas sa pèlerine en partant à Saclay.

Au moins 10 Aigrettes garzettes sur la rive ouest et 2 Hérons garde-bœufs. Je n'en sais pas plus sur leurs activités amoureuses. Si j'ai des infos ce soir...

Pour les illustrations, dame chevreuil et son faon, de nouveau filmés lors de leur passage devant un piège-photo.

Lundi 17 juin 2024

La prospection odonates a été fructueuse ce matin avec 2 nouvelles espèces : Orthétrum à stylets blancs (au moins 3 ind.) et Sympétrum strié. Rappelons que la première donnée d'O. à stylets blancs à Saclay date de 2018, qu'il n'est pas vu chaque année et reste une espèce rare au-dessus de la Loire. Hier, en fin d'après-midi, le Blongios a été revu sur l'étang Neuf (info de JPN). Ce matin, 7 Aigrettes garzettes sur les abords de l'étang Vieux avec des allers-retours vers ce que l'on espère toujours être le (les ?) nid sur la rive sud, au milieu de la colonie de Hérons cendrés. Quant aux H. garde-bœufs, on ne sait toujours pas s'ils ont pondu ou s'ils nous racontent des fadaises le soir à la veillée. Paraît-il qu'il pleut trop, qu'il ne fait pas assez chaud etc.

Remarquez sur les photos d'O. à stylets blancs qu'il s'agit de 2 jeunes mâles différents dont les ailes ne sont pas encore complètement dépliées. Un critère qui montre qu'ils ont émergé à Saclay. Le papillon est la Pyrale de l'ortie ou Botys de l'ortie. Un hétérocère de la famille des Crambidae, discret et plutôt nocturne.

Orthetrum albistylum 17juin24_1.jpg
Orthetrum albistylum 17juin24_2.jpg
Sympetrum striolatum 17juin24_1.jpg
Anania hortulata FH 15juin24.jpg

Dimanche 16 juin 2024

Qu'espérer d'une telle météo automnale ? Une guifette, une Sterne naine, un Balbuzard... ? Rien de tout ça dans les mirettes in fine. On regardait les bernaches de l'étang Neuf, les yeux dans le vide en espérant la sortie d'un Blongios, mais aucune surprise n'a jailli des roseaux de droite comme de gauche. Les gouttes froides ont eu raison de notre patience.

Dans le regard du Grand Cormoran ou du Héron cendré, une sorte d'absence méditative. Les premières-nées de Sternes pierregarins ont la taille des adultes, prêtes à assurer l'avenir de leur communauté. Dans la photo panoramique du drone, les châteaux d'eau sont penchés. Ce n'est pas une concurrence à la tour de Pise, mais l'effet d'optique dû au grand angle de l'objectif.

jeune SPG 16juin24_2.jpg
GC 15juin24.jpg
HC tete 15juin24_5.jpg
Heron & Garzette 15juin24.jpg
Garzette 15juin24_11.jpg
Garzette 15juin24_1.jpg
GH BT 16juin24.jpg
Crecerelle BT 16juin24.jpg
Etg Saclay drone SIAVB 14juin24.jpg

Samedi 15 juin 2024

Qu'on se rassure dans les chaumières où vivent les amoureux du Blongios nain ! Il a été vu plusieurs fois ce matin sur l'étang Neuf. Les Garzettes se mesuraient dans un concours de "splash", à qui ferait la plus grande gerbe avec son bec. Une Foulque jouait le rôle d'arbitre. Chez les libellules, on découvre les premiers Sympétrums sanguins alors que nous n'avons toujours pas vu le moindre Anax, sans parler des Aeschnes ! Curieuse année dans les émergences.

Quant à la photo mystère d'hier, la plupart d'entre-vous a deviné qu'il s'agit du toit végétalisé de l'observatoire. On ne pouvait le couvrir totalement de tuiles en bois compte-tenu de sa forme arrondie. Bon, ce n'est pas complètement imperméable quand il y a des orages, mais les sédums y prospèrent comme prévu.

PS. D'après les photos de Blongios de Sébastien, probablement, le mâle et la femelle.

Garzette 15juin24_10.jpg
Sympetrum sang. 15juin24_2.jpg
Garzette 15juin24_3.jpg
Garzette 15juin24_2.jpg
Garzette 15juin24_8.jpg
Sympetrum sang. 15juin24_1.jpg
Berg printa YT 15juin24.jpg
Observatoire par drone 13juin24.jpg
blongios SJ 15juin24_1.jpg
Blongios SJ 15juin24_2.jpg
bottom of page